5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

EuropaCorp : en lourde perte de 70 ME au 1er semestre

| Boursier | 288 | Aucun vote sur cette news

EuropaCorp connaîtra un exercice 2017-2018 significativement déficitaire.

EuropaCorp : en lourde perte de 70 ME au 1er semestre
Credits Reuters

Le producteur et distributeur d'oeuvres cinématographiques et de séries télévisuelles, EuropaCorp a réalisé au 1er semestre 2017 clos au au 30 septembre un chiffre d'affaires de 138,1 millions d'euros, en hausse de +77,5% (60,6 ME au 30 septembre 2016). Pourtant avec des coûts des ventes de -170,6 ME, la marge opérationnelle est déficitaire de -32,5 ME (-22,7 ME).

Le résultat financier semestriel s'établit à -10,2 ME (-7,4 ME en 2016), et reflète essentiellement les intérêts financiers encourus sur la période, notamment sur la ligne de crédit secondaire, ainsi que les effets de change.

La perte semestrielle se creuse à -70,6 ME (-27,6 ME au 1er semestre 2016). Cette dégradation s'explique par la contre-performance en salle des acquisitions pour le marché US, The Circle et Their Finest. Elle résulte également de performances décevantes de Valérian et la Cité des milles planètes au box-office américain. EuropaCorp enregistre aussi des dépréciations d'actifs sans impact cash, à savoir :
- des dépréciations de films non encore sortis, pour un montant de 4,7 ME, afin de refléter les dernières
prévisions de revenus ;
- une dépréciation partielle des impôts différés actifs US, pour un montant de 9,2 ME, compte tenu de la
révision des perspectives de recouvrabilité de cet actif ;
- la dépréciation de l'actif incorporel relatif à la distribution de films aux Etats-Unis, pour un montant de 13 ME, compte tenu de la révision des recettes nettes futures prévisionnelles issues de cette activité.

Les cash-flows générés par l'exploitation sur le semestre s'établissent à +74,8 ME (-6 ME au 1er semestre 2016). Cette forte augmentation est liée à l'encaissement des Minimums Garantis relatifs à la livraison du film Valérian et la Cité des milles planètes auprès des distributeurs étrangers ainsi qu'aux recettes Salles France significatives de ce film. Durant ce 1er semestre, le Groupe a investi 54,1 ME dans la production de films et séries télévisées (97,5 ME au cours du 1er semestre 2016/2017). Cette baisse s'explique par les investissements importants sur Valérian et la Cité des milles planètes l'an dernier. Les investissements de cette année ont porté principalement sur la production de films en langue anglaise et en langue française (dont Taxi 5, Carbone...) et de séries en langue anglaise (Taken saison 2...).

EuropaCorp rappelle les 2 opérations majeures conclues depuis le début de l'exercice 2017-2018 afin de recentrer le groupe sur son coeur de métier, et mettant à disposition d'EuropaCorp des ressources financières supplémentaires pour mettre en oeuvre sa stratégie, à savoir : produire et distribuer des films et séries TV avec un potentiel international.
Il s'agit de :
- La cession du catalogue d'édition musicale (15 ME) au groupe Sony/ATV ;
- L'accord pour la cession de l'activité télévisuelle française (11 ME), en cours de finalisation, à Thomas Anargyros, actuel Directeur Général d'EuropaCorp Television.

De nouvelles cessions d'actifs prévues

Au 30 septembre 2017, la dette nette s'élève à 230 ME (301 ME à même époque en 2016). Cette baisse s'explique par le remboursement quasi-total, au 30 septembre 2017, de la dette de production relative au film Valérian et la Cité des milles planètes. Cette dette a été intégralement remboursée en novembre 2017. Les prochaines échéances relatives à la dette du Groupe se situent en octobre 2019 pour la senior et avril 2020 pour la secondaire.
Les cessions d'actifs non stratégiques réalisées au cours du semestre ont permis de renforcer la capacité financière du Groupe. D'autres cessions d'actifs non stratégiques pourraient être réalisées à court ou moyen terme.

Perspectives

Le groupe poursuit sa stratégie de recentrage sur son coeur de métier. Compte tenu de la perte constatée sur le 1er semestre et du line-up pour le second, EuropaCorp connaîtra, comme déjà annoncé, un exercice 2017-2018 significativement déficitaire.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Après PSA Groupe, la Société Générale entend utiliser le nouveau dispositif pour réduire ses effectifs.

Publié le 19/01/2018

          CE COMMUNIQUÉ NE PEUT PAS ÊTRE PUBLIÉ, DISTRIBUÉ OU DIFFUSÉ, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE, EN AUSTRALIE, AU…

Publié le 19/01/2018

Luxembourg, 19 janvier 2018 - Aperam annonce aujourd'hui son calendrier financier pour 2018.   Calendrier de résultats*: 30 janvier 2018: résultats du 4ème trimestre 2017 et de…

Publié le 19/01/2018

Airbus serait en négociations avec British Airways pour une possible commande de très gros porteurs A380, selon l'agence 'Bloomberg'.

Publié le 19/01/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévues par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

CONTENUS SPONSORISÉS