5 407.10 PTS
+0.38 %
5 403.5
+0.32 %
SBF 120 PTS
4 306.35
+0.26 %
DAX PTS
13 145.11
+0.16 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Etihad Airways essuie une énorme perte annuelle

| Boursier | 192 | Aucun vote sur cette news

La fin de la période dorée a bel et bien sonné chez Etihad Airways...

Etihad Airways essuie une énorme perte annuelle

La fin de la période dorée a bel et bien sonné chez Etihad Airways. Le groupe basé à Abu Dhabi a essuyé une énorme perte nette de 1,87 milliard de dollars l'an dernier, plombé par des dépréciations d'actifs et des prises de participations dans des compagnies comme airBerlin et Alitalia qui se sont finalement avérées catastrophiques. L'entreprise, qui avait dégagé un profit de plus de 100 M$ l'an passé, essuie ainsi ses premières pertes depuis 2011.

Panne de croissance

Les compagnies aériennes du Moyen-Orient ont vu leur croissance fortement ralentir ces deux dernières années, pénalisées par la chute des cours du brut et la vague d'attentats en Europe. Confronté à une concurrence accrue et des tarifs sous pression, Etihad a vu ses revenus diminuer de 7,1% en 2016, à 8,36 Mds$. La compagnie a transporté 18,5 millions de personnes, soit une hausse de 5,1% sur un an. Le coefficient d'occupation diminue de 0,8 point à 78,6%.

Rendement sous pression

Etihad souligne que le recul des rendements de 8% a été partiellement compensé par la baisse de 11% des coûts unitaires. De vieux contrats de couverture carburant ont également pesé sur les performances annuelles de la société, mais ces derniers devraient avoir un impact moindre en 2017.

Peter Baumgartner, Directeur Général d'Etihad Airways, affirme: "Nous sommes dans une industrie caractérisée par une surcapacité, une baisse de la taille du marché sur les routes clés et un changement de comportement des clients alors qu'une économie mondiale plus faible affecte l'appétit pour les dépenses... Notre réponse à ces défis est l'innovation et la réinvention, ce qui donne à Etihad Airways un avantage concurrentiel car nous cherchons à exploiter les opportunités offertes par un environnement changeant".

Emirates pas épargné

Etihad n'est pas la seule compagnie du Golfe à avoir connu un millésime 2016 compliqué. Emirates, la plus grande compagnie aérienne de la région, a ainsi annoncé en mai la première baisse de ses bénéfices en cinq ans.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Le titre baisse. Goldman Sachs n'est plus acheteur...

Publié le 12/12/2017

Le groupe conserve une force de frappe conséquente pour des acquisitions...

Publié le 12/12/2017

Le 8ème Investor Summit organisé hier par Cegedim a été l'occasion pour Gilbert Dupont de faire un point sur la société, ses activités et son plan de...

Publié le 12/12/2017

Le projet d’OPA d’Atos sur Gemalto de 4,3 milliards d'euros est accueilli favorablement par le marché, l’acquéreur potentiel gagnant 5,02% à 130,85 euros et la cible 32,78% à 45 euros. Le…

Publié le 12/12/2017

La transaction ne va pas affaiblir le profil du groupe...

CONTENUS SPONSORISÉS