En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 954.01 PTS
+0.59 %
4 933.0
+0.48 %
SBF 120 PTS
3 943.46
+0.50 %
DAX PTS
11 161.43
+0.86 %
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
+0.00 %
1.141
+0.38 %

Engie publie un Ebitda de 6,5 Milliards d'euros

| Boursier | 186 | Aucun vote sur cette news

Engie publie un chiffre d'affaires de 43 milliards d'euros au 30 septembre 2018, en variation de +0,4% en brut et de +1% en organique...

Engie publie un Ebitda de 6,5 Milliards d'euros
Credits Reuters

Engie publie un chiffre d'affaires de 43 milliards d'euros au 30 septembre 2018, en variation de +0,4% en brut et de +1% en organique. L'Ebitda de la période s'élève à 6,5 Milliards d'euros, en variation de -0,3% en brut et en croissance organique de +5%. La croissance brute de l'Ebitda intègre un effet de change défavorable, notamment lié à la dépréciation du real brésilien et du dollar américain face à l'euro, et un effet périmètre négatif s'expliquant principalement par la cession de la centrale de production d'électricité à base de charbon Loy Yang B en Australie début 2018 et des activités de production d'électricité d'origine thermique au Royaume-Uni et en Pologne en 2017.
Cet effet périmètre négatif est partiellement compensé par l'acquisition de deux concessions hydroélectriques au Brésil fin 2017 et par plusieurs acquisitions en 2017, dont Tabreed, leader des réseaux urbains de froid au Moyen-Orient, et Keepmoat Regeneration, leader des services de rénovation pour les collectivités locales au Royaume-Uni.

La dette nette financière s'établit à 20,6 Milliards d'euros, en réduction de -1,9 milliard d'euros par rapport à fin décembre 2017. A fin septembre 2018, le ratio dette nette financière / Ebitda s'élève à 2,25x, inférieur à l'objectif d'un ratio inférieur ou égal à 2,5x et en légère hausse par rapport à fin décembre 2017. Le coût moyen de la dette brute de 2,53 % est en légère baisse par rapport à fin décembre 2017. Le ratio dette nette économique9 / Ebitda s'établit à 3,8x, stable par rapport à fin décembre 2017.

"Les résultats à fin septembre 2018 démontrent la solidité du modèle d'Engie" commente le groupe. En dépit d'impacts financiers défavorables dus aux importantes maintenances non programmées d'unités nucléaires en Belgique, d'effets de change négatifs et de l'effet dilutif des cessions, l'Ebitda est stable sur la période et affiche une croissance organique solide : Cette croissance organique de l'Ebitda de 5% reflète la performance d'ensemble des activités du Groupe.

Ajustement de la prévision d'Ebitda

Engie confirme ses objectifs pour l'année 2018 pour le résultat net récurrent part du Groupe (dans le bas de la fourchette), le ratio dette nette / Ebitda et le dividende.
Cette confirmation repose en particulier sur l'hypothèse d'un redémarrage des unités nucléaires belges conformément au calendrier REMIT publié à ce jour, ainsi que sur un Ebitda légèrement inférieur à l'indication initiale de 9,3 à 9,7 milliards d'euros.

Isabelle Kocher, directrice Générale d'Engie, commente : "Engie présente une croissance solide depuis le début de l'année, à l'exception des activités nucléaires en Belgique. Cette bonne performance a permis de compenser les impacts financiers liés aux indisponibilités du parc nucléaire belge, qui devrait progressivement retrouver les taux de disponibilité de ces dernières années grâce aux efforts engagés par nos équipes. ENGIE continue de se développer dans ses activités stratégiques majeures, en particulier la production d'électricité peu émettrice de CO2, les infrastructures et les solutions clients."

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2018

Les marchés actions européens rebondissent timidement à l'approche de la mi-séance. Les investisseurs sont rassurés par la bonne orientation du pétrole après sa chute de près de 7%…

Publié le 21/11/2018

Alors que la guerre des prix fait rage dans les télécoms, la possibilité d'une éventuelle consolidation du marché se pose. "On a atteint des pratiques de marchés sans équivalence en Europe",…

Publié le 21/11/2018

Lectra s'adjuge 2,4% à 18,8 euros alors que le groupe a livré au groupe autrichien iSi Automotive une machine FocusQuantum FT6K...

Publié le 21/11/2018

Mais la situation pourrait évoluer

Publié le 21/11/2018

Par courrier reçu le 20 novembre 2018 par l'AMF, la société Morgan Stanley & Co...