En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 340.86 PTS
-0.86 %
5 335.50
-0.93 %
SBF 120 PTS
4 281.24
-0.85 %
DAX PTS
12 411.86
-1.33 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Engie précise le calendrier pour une évolution de son capital

| Boursier | 178 | Aucun vote sur cette news

La direction du groupe Engie a indiqué qu'une sortie partielle ou complète de l'Etat de son capital n'aurait lieu qu'une fois que le groupe aura...

Engie précise le calendrier pour une évolution de son capital

La direction du groupe Engie a indiqué qu'une sortie partielle ou complète de l'Etat de son capital n'aurait lieu qu'une fois que le groupe aura annoncé ses perspectives à long terme, fin 2018, ce qui permettrait à l'opération de se dérouler "dans les meilleures conditions".

Engie "est prêt à faire face à tous les scénarios et, dans tous les cas, une sortie partielle ou complète de l'Etat n'aurait pas d'impact sur la capacité de financement du groupe", a commenté le groupe, tout en soulignant qu'une opération n'était pas prévue à court terme, la loi Pacte devant être promulguée fin 2018 ou début 2019. Engie a également fait valoir qu'un désengagement de l'Etat (24,1% du capital) n'interviendrait donc qu'après son "capital markets day", prévu à la fin de cette année, au cours duquel il annoncera ses perspectives à long terme...

L'opération pourrait ainsi "se dérouler dans les meilleures conditions, à la fois pour l'Etat et pour le groupe".
Engie a également souligné qu'une sortie de l'Etat, partielle ou complète, permettrait d'augmenter son capital flottant, "assurant une meilleure liquidité".

Le gouvernement a annoncé en début de semaine que le projet de loi "Pacte" intégrerait des dispositions modifiant le cadre juridique qui régit la participation publique dans Engie, mais aussi dans ADP et la Française des Jeux (FDJ), ce qui permettra à l'Etat de descendre sous la barre d'un tiers des droits de vote chez l'énergéticien...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

EDF vient d'inaugurer deux projets "innovants pour la transition énergétique au Royaume-Uni" : une installation de stockage par batterie d'une...

Publié le 25/06/2018

Roche Bobois lance aujourd'hui son introduction en Bourse (IPO) sur Euronext Paris, les premières négociations de ses titres étant prévues pour le 11 juillet. Dans le cadre de cette opération, le…

Publié le 25/06/2018

Le ministre britannique de la Santé, Jeremy Hunt, a jugé hier "inconvenant" qu’Airbus et d’autres multinationales évoquent le fait de transférer des emplois hors du Royaume-Uni en raison du…

Publié le 25/06/2018

Période compliquée pour le groupe familial

Publié le 25/06/2018

Lexibook prend 2,4% à 1,06 euro dans un volume de 1,3% du capital ce lundi...