En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 561.02 PTS
+0.19 %
5 568.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 395.17
+0.49 %
DAX PTS
12 270.32
+0.35 %
Dowjones PTS
27 222.97
+0.01 %
7 904.13
+0.00 %
1.124
-0.32 %

Engie : la reprise de TAG va gonfler la dette de 1,6 milliard d'euros

| Boursier | 226 | Aucun vote sur cette news

Engie dévoile l'impact financier attendu du rachat par sa filiale brésilienne de 90% des parts de Transportadora Associada de Gás (TAG), le réseau de...

Engie : la reprise de TAG va gonfler la dette de 1,6 milliard d'euros

Engie dévoile l'impact financier attendu du rachat par sa filiale brésilienne de 90% des parts de Transportadora Associada de Gás (TAG), le réseau de gazoducs, auprès de Petrobras. Une transaction qui devrait contribuer à hauteur de 0,13 milliard d'euros au résultat opérationnel courant du groupe en 2021. Une contribution appelée à croitre au fil des années avec un TCAC de plus de 10% estimé entre 2021 et 2024.

Au niveau du résultat net récurrent (part du Groupe), l'opération devrait gonfler l'indicateur de 0,1 milliard d'euros en 2021, avec un TCAC anticipé à plus de 15% entre 2021 et 2024. Enfin, l'impact sur la dette nette est estimé à 1,6 milliard d'euros.

Isabelle Kocher, Directrice Générale d'Engie, a déclaré : "Avec un flux de profit attractif et stable, nous sommes fiers de présenter les contributions financières très intéressantes de cette acquisition sur le Groupe. TAG est un atout formidable, dans lequel nous apporterons les connaissances et l'expertise d'Engie dans la gestion d'infrastructures gazières complexes, et qui nous donnera l'opportunité de développer une façon de transporter le gaz sur la base de nouvelles technologies telles que le biométhane et l'hydrogène vert. TAG est un élément clé de notre offre au Brésil, un pays prioritaire pour Engie".

TAG, qui possède 4.500 kilomètres de gazoducs, soit 47% de l'ensemble des infrastructures de gaz du pays, a été repris par un consortium regroupant Engie (actionnaire à 32,5%), ENGIE Brasil Energia (actionnaire à 32,5%) et la Caisse de Dépôt et Placement du Québec (actionnaire à 35%), suite à un appel d'offre organisé par Petrobras début avril 2019.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2019

Le CAC40 a frôlé les 5.600 points ce matin mais réduit nettement ses gains vers la mi-journée

Publié le 19/07/2019

Faurecia et Valeo grimpent !

Publié le 19/07/2019

Somfy a affiché, au titre de son deuxième trimestre, un chiffre d’affaires de 332 millions d’euros en croissance de 5,3% en termes réels et de 5,1% à données comparables. Sur l’ensemble du…

Publié le 19/07/2019

Publicis chute de 8,69% à 43,36 euros à la Bourse de Paris et prend la dernière place l'indice CAC 40 après avoir abaissé sa prévision de croissance pour l'année 2019. Le groupe publicitaire…

Publié le 19/07/2019

Ekinops, fournisseur leader de solutions de télécommunications dédiées aux opérateurs de télécommunications, annonce la levée de l’ensemble des conditions suspensives et la finalisation, ce…