En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
-
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
-
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 497.49
-0.09 %

Engie : l'Etat lance la vente de 4,1% du capital !

| Boursier | 368 | Aucun vote sur cette news

Les ventes d'actions annoncées par le gouvernement ont commencé dès mardi. L'Etat a annoncé avoir vendu 99,9 millions d'actions Engie.

Engie : l'Etat lance la vente de 4,1% du capital !

Le gouvernement a lancé mardi son programme de cessions d'actions d'entreprises, confirmé la veille par le Premier ministre Edouard Philippe. L'Etat français a ainsi annoncé avoir engagé la cession de 99,9 millions d'actions du groupe énergétique Engie, représentant 4,1% de son capital, ce qui devrait rapporter environ 1,4 Milliard d'euros, au cours de Bourse actuel de l'action Engie.

A l'issue de l'opération, la participation de l'Etat devrait être ramenée à environ 24,55% du capital. L'Etat avait déjà cédé 4,1% du capital d'Engie en janvier dernier, et en détenait 28,65% avant la nouvelle cession annoncée mardi, qui se fait via un "placement institutionnel accéléré".

L'Etat conservera plus du tiers des droits de vote d'Engie

L'Agence des participations de l'Etat (APE) a précisé dans un communiqué qu'au terme de cette opération, que l'Etat "reste l'actionnaire de référence" d'Engie. Il détiendra ainsi, "dans le délai prévu par la loi (...) visant à reconquérir l'économie réelle, plus du tiers des droits de vote" d'Engie, et "va continuer d'accompagner le groupe dans son plan de transformation stratégique", a ajouté l'APE.

Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, avait indiqué début juillet que des cessions de participations de l'Etat dans plusieurs entreprises publiques interviendraient "à partir du mois de septembre". L'Etat entend ainsi alimenter un fonds de 10 milliards d'euros dédié aux investissements dans les technologies innovantes.

Lundi, le Premier ministre Edouard Philippe avait confirmé ce programme, tout en précisant qu'"aucune entreprise ne sera cédée en totalité, il s'agira plutôt de cessions de participations".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Alors qu'Air France KLM cherche son nouveau PDG, la compagnie néerlandaise KLM s'est plainte de ne pas être suffisamment considérée. Son conseil réclame un changement de gouvernance, selon le…

Publié le 22/06/2018

Montrouge, France, le 22 juin (22H00 CEST), 2018 DBV Technologies annonce les résultats de son Assemblée générale ordinaire et extraordinaire 2018 et la nomination…

Publié le 22/06/2018

Un résumé de l'Assemblée générale sera bientôt disponible sur le site Noxxon...

Publié le 22/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles sera au moins égal à la moyenne pondérée par les volumes des 5 dernières séances de bourse...

Publié le 22/06/2018

Le Groupe a souhaité clarifier sa politique de marques et décidé ainsi de se concentrer sur Somfy et les marques associées...