5 313.00 PTS
+0.07 %
5 310.5
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 252.76
+0.03 %
DAX PTS
12 506.98
+0.36 %
Dowjones PTS
24 962.48
+0.00 %
6 761.85
+0.00 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Engie : l'Etat lance la vente de 4,1% du capital !

| Boursier | 283 | Aucun vote sur cette news

Les ventes d'actions annoncées par le gouvernement ont commencé dès mardi. L'Etat a annoncé avoir vendu 99,9 millions d'actions Engie.

Engie : l'Etat lance la vente de 4,1% du capital !

Le gouvernement a lancé mardi son programme de cessions d'actions d'entreprises, confirmé la veille par le Premier ministre Edouard Philippe. L'Etat français a ainsi annoncé avoir engagé la cession de 99,9 millions d'actions du groupe énergétique Engie, représentant 4,1% de son capital, ce qui devrait rapporter environ 1,4 Milliard d'euros, au cours de Bourse actuel de l'action Engie.

A l'issue de l'opération, la participation de l'Etat devrait être ramenée à environ 24,55% du capital. L'Etat avait déjà cédé 4,1% du capital d'Engie en janvier dernier, et en détenait 28,65% avant la nouvelle cession annoncée mardi, qui se fait via un "placement institutionnel accéléré".

L'Etat conservera plus du tiers des droits de vote d'Engie

L'Agence des participations de l'Etat (APE) a précisé dans un communiqué qu'au terme de cette opération, que l'Etat "reste l'actionnaire de référence" d'Engie. Il détiendra ainsi, "dans le délai prévu par la loi (...) visant à reconquérir l'économie réelle, plus du tiers des droits de vote" d'Engie, et "va continuer d'accompagner le groupe dans son plan de transformation stratégique", a ajouté l'APE.

Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, avait indiqué début juillet que des cessions de participations de l'Etat dans plusieurs entreprises publiques interviendraient "à partir du mois de septembre". L'Etat entend ainsi alimenter un fonds de 10 milliards d'euros dédié aux investissements dans les technologies innovantes.

Lundi, le Premier ministre Edouard Philippe avait confirmé ce programme, tout en précisant qu'"aucune entreprise ne sera cédée en totalité, il s'agira plutôt de cessions de participations".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

Vivendi a répondu par un "no comment" aux sollicitations d'AOF - sollicité, Telecom Italia n'a pas encore répondu - suite à la dépêche de Reuters, citant des sources proches du dossier,…

Publié le 23/02/2018

Orange, KPN et Actility, le fournisseur de la plateforme de connectivité IoT (Internet of Things), annoncent aujourd’hui la réussite des premiers tests terrain de réelle itinérance entre des…

Publié le 23/02/2018

General Mills a annoncé le rachat de Blue Buffalo Pet Products pour 8 milliards de dollars, soit 40 dollars par titre. Ce prix offre une prime de 17% par rapport au cours de clôture de jeudi soir du…

Publié le 23/02/2018

Le producteur de granulats et de béton est basé dans le sud du pays...

Publié le 23/02/2018

Lourdement sanctionnée d'une baisse de plus de 16% hier à 77 euros, l'action Ingenico ne parvient pas à se stabiliser, encore en repli de 6% autour...

CONTENUS SPONSORISÉS