En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
-
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
-
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.143
+0.37 %

Encore -40% pour Steinhoff, Moody's dégrade la dette en "junk"

| Boursier | 545 | Aucun vote sur cette news

La maison mère de Conforama reste dans la tourmente...

Encore -40% pour Steinhoff, Moody's dégrade la dette en "junk"

Après avoir sombré de -61% mercredi et coulé de -43% jeudi, l'action Steinhoff perd encore -39% à la Bourse de Johannesburg ce matin, à 610 rands. Il y a dix jours, le titre cotait encore 5.600 rands. Depuis la révélation de malversations comptables, c'est le sauve-qui-peut sur la maison-mère de Conforama. Hier soir, l'agence Moody's a planté une nouvelle banderille, en abaissant la notation crédit du groupe sud-africain en catégorie spéculative (junk bonds), après l'avoir dégradée de quatre crans, de "B1" à "Baa3". La nouvelle note reste sous surveillance en vue d'un nouvel abaissement. L'agence explique que sa décision reflète les incertitudes et les conséquences possibles sur la liquidité du groupe des révélations qui sont intervenues dernièrement. Moody's est très préoccupée par la qualité de la supervision de la gouvernance du groupe, dans la mesure où les allégations de malversations comptables avaient été repoussées une première fois en août dernier, puis à nouveau en novembre, avant que le conseil de surveillance ne concède cette semaine qu'elles étaient fondées.

La déconfiture de Steinhoff a eu des effets collatéraux cette semaine sur Showroomprivé (SRP Group), la société cotée à Paris dans laquelle Conforama a investi l'été dernier. Il n'y a pas de raisons de penser à ce stade que la situation de Steinhoff aura des conséquences pour SRP, mais une vague de prudence a emporté les investisseurs.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…