5 289.86 PTS
-
5 259.5
-
SBF 120 PTS
4 239.49
-
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.13 %
Nikkei PTS
21 906.98
-0.08 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Emmanuel Macron suit le dossier Nokia de près

| Boursier | 223 | Aucun vote sur cette news

Les syndicats ont été reçus à Bercy...

Emmanuel Macron suit le dossier Nokia de près
Credits Nokia

Les représentants syndicaux de Nokia ont été reçus hier à Bercy par le secrétaire d'Etat à l'Economie Benjamin Griveaux, pour faire le point après l'annonce d'un durcissement du plan social initialement évoqué par le Finlandais, qui porte essentiellement sur les anciens "Alcatel-Lucent", le groupe racheté en 2016. Pour les syndicats, le spécialiste des équipements de télécommunications ne respecte pas les engagements pris lors du rachat d'Alcatel-Lucent auprès d'un certain Emmanuel Macron, alors ministre des finances. Nokia a prévu de supprimer près de 600 postes actuels en France d'ici 2019, contre 441 postes évoqués précédemment. Le groupe a en revanche réitéré son engagement de recruter 500 personnes en R&D.

Mais le compte n'y est pas, selon les représentants du personnel. "Emmanuel Macron doit montrer sa fermeté et faire respecter les engagements qui lui ont été donnés", a souligné le délégué CFDT Pascal Guihéneuf après la réunion, en ajoutant que 300 postes manquent actuellement à l'appel par rapport aux promesses du Finlandais. Si les syndicats paraissent plutôt confiants sur la capacité du gouvernement à imposer un rattrapage des embauches, ils le sont moins sur la question des suppressions de postes additionnelles. Une rencontre entre Benjamin Griveaux et l'entreprise est prévue en début de semaine prochaine, pour préparer une réunion tripartite en fin de mois. Emmanuel Macron, lui, suit le dossier de près, puisqu'il a été impliqué en amont dans le processus et qu'il a tout intérêt à ne pas renier ses engagements.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS