Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 558.42 PTS
-
5 568.0
-
SBF 120 PTS
4 398.62
-
DAX PTS
13 292.44
+1.26 %
Dow Jones PTS
30 046.24
+1.54 %
12 079.81
+1.46 %
1.190
+0.08 %

Electricité et Eaux de Madagascar : l'imbroglio juridique se poursuit...

| Boursier | 906 | Aucun vote sur cette news

Le Conseil d'Administration Electricité et Eaux de Madagascar indique qu'il "n'entend pas céder à ce hold-up judiciaire"...

Electricité et Eaux de Madagascar : l'imbroglio juridique se poursuit...
Credits Reuters

Le Conseil d'Administration d'Electricité et Eaux de Madagascar, réuni autour de son Président, Valéry Le Helloco, a décidé le 20 janvier 2020 de faire une nouvelle fois le point des dispositions à prendre au regard des dernières initiatives prises, de concert, par Guy Wyser-Pratte, François Gontier et leurs affiliés. Ainsi, le Conseil d'Administration informe le marché que les actionnaires susvisés, déclarant détenir ensemble 56,6% du capital de la société ont déposé, début janvier, une requête auprès du Tribunal de Commerce de Paris demandant la désignation d'un mandataire chargé de convoquer une Assemblée Générale.

La société a appris, par des prestataires de services, l'existence de cette initiative procédurale et surtout d'une ordonnance non contradictoire désignant la Selafa MJA, prise en la personne de Maître Valérie Leloup-Thomas, en qualité de mandataire chargé de convoquer l'Assemblée Générale. "Les actionnaires seront informés que l'article R. 225-65 alinéa 1er du Code de commerce prévoit que ce type de désignation doit être effectué de manière contradictoire et par voie de référé", indique le Conseil d'Administration d'EEM qui poursuit : "Cette nouvelle tentative de déstabilisation du Conseil d'Administration et, par là même de la société, est parfaitement conforme à la stratégie activiste et agressive revendiquée par le concert Wyser-Pratte".

Dans son communiqué , le Conseil d'Administration ajoute qu'il "n'entend pas céder à ce hold-up judiciaire". Il a obtenu, le 22 janvier 2020 une ordonnance du Tribunal de Commerce de Paris l'autorisant à assigner de manière contradictoire le concert Wyser-Pratte en vue de faire annuler purement et simplement la décision judiciaire "déloyalement et irrégulièrement obtenue".

Le Conseil d'Administration réaffirme que "l'initiative de Messieurs Guy Wyser-Pratte, François Gontier et leurs affiliés n'est dictée que par la volonté farouche de ces derniers d'échapper à la procédure en cours aux fins de privation de leurs droits de vote du fait de l'existence d'un concert et, s'agissant plus particulièrement de Monsieur François Gontier, de la demande en liquidation de l'astreinte de 1,48 ME qui doit être rendue par la Cour d'appel de Paris le 6 février prochain".

Un prochain communiqué informera le marché de la décision prise par le Tribunal de Commerce de Paris et de la nouvelle date prévue pour l'Assemblée Générale.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2020

Ces résultats interviennent dans un contexte de changements méthodologiques majeurs du référentiel...

Publié le 24/11/2020

Avec ce 16e data center sur son campus du quartier d'Ostende à Francfort, Interxion crée avec Spie un espace supplémentaire axé sur la croissance numérique...

Publié le 24/11/2020

"Anevia nous a fourni un excellent service, ainsi que des produits et une technologie formidables, contribuant significativement à l'expansion et à la croissance de notre activité"...

Publié le 24/11/2020

L'objectif de l'étude rétrospective préliminaire menée par Median Technologies a été de quantifier le pouvoir discriminant entre les stades de fibrose précoce et de fibrose avancée...

Publié le 24/11/2020

Navya conserve la possibilité de suspendre ou de mettre fin à cet accord à tout moment...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne