En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.01 PTS
-1.05 %
5 308.00
-1.07 %
SBF 120 PTS
4 269.71
-0.93 %
DAX PTS
12 511.91
-1.44 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
-0.87 %
Nikkei PTS
22 693.04
-

EDF ne veut pas arrêter d'autres centrales nucléaires que celle de Fessenheim avant 2029

| Boursier | 239 | Aucun vote sur cette news

EDF n'a pas l'intention d'arrêter d'autres centrales nucléaires que celle de Fessenheim avant 2029...

EDF ne veut pas arrêter d'autres centrales nucléaires que celle de Fessenheim avant 2029
Credits Pool New / EDF

EDF n'a pas l'intention d'arrêter d'autres centrales nucléaires que celle de Fessenheim avant 2029. Dans le cadre de sa contribution au débat en cours sur la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour les périodes 2019-2023 et 2024-2028, dont le gouvernement prévoit une première version en juillet avant un texte définitif en fin d'année, l'électricien réaffirme sa confiance dans sa capacité à exploiter "en toute sûreté" ses réacteurs nucléaires français jusqu'à 60 ans.

EDF souligne toutefois qu'il ne lui paraît "pas réaliste d'emmener l'ensemble du parc à cette échéance", ne serait-ce qu'en raison de la difficulté à gérer la perte rapide de nombreuses capacités de production qui en résulterait. "En conséquence, nous envisageons certains des arrêts dès le début des échéances des cinquièmes visites décennales, à partir de 2029"... "Nos connaissances ne nous permettent pas d'envisager actuellement une exploitation du parc nucléaire au-delà des 60 ans, à la différence des projections d'opérateurs américains. L'essentiel du parc actuel aura donc été arrêté d'ici 2050", ajoute EDF.

"Le nucléaire de 2050 sera du nucléaire nouveau, dont il serait présomptueux de vouloir planifier la quantité aujourd'hui", précise encore EDF, qui travaille à un réacteur de type EPR "simplifié, de construction facilitée et compétitif", et redit son souhait d'obtenir une première mise en service d'une nouvelle centrale en France en 2030.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Les coûts de développement devraient avoisiner les 12,6 ME...

Publié le 21/06/2018

Précisions...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Gévelot...

Publié le 21/06/2018

L'innovation, dans l'ADN d'Essilor depuis son origine, est partie intégrante de la mission du Groupe, "améliorer la vision pour améliorer la vie"...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Riber...