Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 782.65 PTS
-0.82 %
5 787.50
-0.7 %
SBF 120 PTS
4 567.73
-0.85 %
DAX PTS
13 920.69
-0.97 %
Dow Jones PTS
30 847.50
-0.25 %
12 308.15
-1.25 %
1.191
-0.5 %

EDF : les négociations avec Bruxelles se poursuivent selon Bercy

| Boursier | 578 | Aucun vote sur cette news

EDF n'avait plus connu une telle chute depuis mars dernier...

EDF : les négociations avec Bruxelles se poursuivent selon Bercy
Credits Pool New / EDF

EDF n'avait plus connu une telle chute depuis mars dernier. Le titre de l'électricien perd environ 13,5% à 10,7 euros sur la place parisienne après avoir abandonné plus de 18% un peu plus tôt en séance alors que la réorganisation du groupe et la refonte de la réglementation de l'électricité nucléaire auraient du plomb dans l'aile. Tout du moins dans l'immédiat. Selon les informations de "'BFM Business', le projet 'Hercule' " rencontre trop d'obstacles pour aboutir cette année", particulièrement à Bruxelles où Ursula Von der Leyen ne voudrait rien lâcher.

La présidente de la Commission européenne souhaite notamment depuis longtemps une scission d'EDF, point sur lequel Bercy parait intransigeant. "Elle est restée sur ses positions et n'a pas voulu accélérer le calendrier", indique une des sources du site d'informations, à la suite d'une réunion entre la dirigeante et une délégation française organisée mi-janvier. "La Commission n'a aucune raison d'aller vite sauf si la France cède sur les contreparties", ajoute une autre source.

Une information que devrait apprécier les syndicats d'EDF, vent-debout contre le projet Hercule. Ce plan, qui prévoit notamment une séparation entre les activités nucléaires d'EDF et celles liées aux énergies renouvelables, suscite d'importantes craintes parmi les organisations syndicales qui redoutent qu'il ne soit un premier pas vers un démantèlement du groupe.

JP Morgan se dit surpris en rappelant des informations antérieures faisant état d'un accord de principe entre les deux parties sur les points principaux. "Cet article semble toutefois suffisamment bien informé pour nous amener à envisager que cela pourrait être le cas et qu'une impasse pourrait avoir été atteinte, aussi surprenant que cela puisse paraître...Six mois supplémentaires de discussions signifieraient que le projet Hercule ne serait probablement pas voté au Parlement avant la fin de l'année, une échéance cruciale pour le gouvernement s'il veut parvenir à le mettre en oeuvre avant l'élection présidentielle de 2022".

Réagissant enfin à cette information, Bercy vient d'indiquer que les négociations avec Bruxelles se poursuivent et qu'aucun délai supplémentaire n'a été demandé pour mener à bien ce projet. Pas de quoi rassurer les opérateurs si l'on se fie à l'évolution du titre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/03/2021

Les marchés financiers européens ont terminé la journée en baisse, après être brièvement passés dans le vert après les bons chiffres du marché de l'emploi américain. Les Etats-Unis ont en…

Publié le 05/03/2021

8h00 en AllemagneProduction industrielle en février10h30 en zone euroIndice Sentix du sentiment des investisseurs en mars16h00 aux Etats-UnisStocks des grossistes en janviersource : AOF

Publié le 05/03/2021

SECHE ENVIRONNEMENTLe spécialiste de la valorisation et du traitement des déchets publiera (après Bourse) ses résultats annuels.source : AOF

Publié le 05/03/2021

Une reprise trop rapide...

Publié le 05/03/2021

Eric Trappier, Président du GIFAS et PDG de Dassault Aviation, a été nommé le 1er mars dernier, à la présidence du CIDEF, le Conseil des Industries de Défense Françaises. Il succède à ce…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne