En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 487.85 PTS
+0.21 %
5 486.50
+0.39 %
SBF 120 PTS
4 396.96
+0.29 %
DAX PTS
12 379.53
+0.23 %
Dowjones PTS
26 562.05
-0.68 %
7 548.75
+0.00 %
1.178
+0.29 %

EDF : la phase des essais à froid de l'EPR de Flamanville est terminée

| Boursier | 242 | Aucun vote sur cette news

EDF prépare désormais les essais dits "à chaud" qui débuteront en juillet 2018

EDF : la phase des essais à froid de l'EPR de Flamanville est terminée
Credits EDF Bruno Conty

EDF annonce avoir achevé depuis le 6 janvier la phase des essais à froid de l'EPR de Flamanville, étape qui s'inscrit dans le cadre des essais d'ensemble, qui ont débuté au 1er trimestre 2017 et qui permettent de vérifier et de tester le fonctionnement de tous les circuits de l'EPR.

Cette phase d'essais, lancée le 18 décembre 2017, a permis de réaliser avec succès le test d'étanchéité du circuit primaire du réacteur à une pression de plus de 240 bars (supérieure à la pression de ce circuit lorsqu'il est en exploitation). Plus de 500 soudures ont ainsi été inspectées durant cette épreuve hydraulique, supervisée par l'Autorité de sûreté nucléaire.

EDF prépare désormais les essais dits "à chaud" qui débuteront en juillet 2018. Ces essais visent à démontrer le bon fonctionnement de l'installation. Ils consisteront à tester les matériels dans des conditions de température et de pression similaires aux conditions d'exploitation.

Au total, plus de 1000 ingénieurs et techniciens d'EDF et de partenaires industriels sont mobilisés pour réaliser les essais d'ensemble.

EDF confirme la feuille de route du projet Flamanville 3 établie en septembre 2015 avec le chargement du combustible et le démarrage du réacteur à la fin du 4ème trimestre 2018. Le groupe confirme également le coût du projet fixé à 10,5 milliards d'euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Un outil d'analyse dédié aux gestionnaires d'actifs

Publié le 25/09/2018

A l'image du secteur, Air France KLM enregistre une deuxième séance consécutive dans le rouge (-3,7% à 8,3 euros), victime de la hausse des cours du...

Publié le 25/09/2018

STMicroelectronics,leader mondial dont les clients couvrent toute la gamme des applications électroniques, a annoncé son entrée dans les indices développement durable du Dow Jones (DJSI - Dow…

Publié le 25/09/2018

CinemaNext, leader européen des services aux exploitants cinéma et branche du Groupe Ymagis, annonce ce jour avoir finalisé l'équipement des trois...

Publié le 25/09/2018

Casino reprend 1,6% à 36,6 euros à la mi-journée alors que l'actualité sectorielle est toujours dominée par la bataille opposant depuis ce week-end le...