En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 339.10 PTS
-1.19 %
5 338.50
-1.19 %
SBF 120 PTS
4 280.62
-1.14 %
DAX PTS
12 226.99
-1.07 %
Dowjones PTS
25 299.92
+0.00 %
7 447.17
+0.00 %
1.133
-0.14 %

EDF : cible d'une plainte de Greenpeace et du réseau 'Sortir du nucléaire'

| Boursier | 158 | Aucun vote sur cette news

Greenpeace et le réseau Sortir du nucléaire portent plainte contre EDF et sa filiale Framatome suite aux problèmes de soudures constatés sur le...

EDF : cible d'une plainte de Greenpeace et du réseau 'Sortir du nucléaire'
Credits Reuters

Greenpeace et le réseau 'Sortir du nucléaire' portent plainte contre EDF et sa filiale Framatome suite aux problèmes de soudures constatés sur le réacteur EPR de Flamanville. Les deux associations ont "l'honneur de porter plainte contre Electricité de France (EDF), exploitant personne morale du réacteur EPR de Flamanville, Framatome (fabricant) et contre X pour différentes infractions au Code de l'environnement et à la réglementation relative aux installations nucléaires de base". Elles estiment agir sur la base de "plusieurs avis d'incidents, notes et rapports d'inspection de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN)", qui selon eux n'a "pas jugé utile de procéder à un signalement auprès du procureur de la République comme elle en a pourtant l'obligation".

EDF a fait savoir fin mai que l'instruction du dossier des défauts de soudures dans la tuyauterie de Flamanville se poursuivrait encore "quelques semaines" et qu'ils pourraient le conduire à reporter le démarrage du réacteur, prévu fin 2018, potentiellement jusqu'à l'été 2019.

La mise en service de l'EPR de Flamanville était initialement prévue pour 2012 et le projet devait coûter 3 milliards d'euros. Un budget qui a désormais grimpé à 10,5 MdsE, selon les dernières estimations disponibles.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom

Publié le 15/08/2018

Le net repli des métaux et autres matières provoque de lourds dégagements sur les valeurs liées de près ou de loin aux 'commodities'

Publié le 15/08/2018

Macy's relève ses objectifs annuels comme il l'avait déjà fait à l'occasion de la publication de ses résultats du premier trimestre, mi-mai. Le distributeur table désormais sur un bénéfice par…

Publié le 15/08/2018

Après un exercice 2017 décevant

Publié le 15/08/2018

Air France-KLM (+0,73% à 8,842 euros) est une nouvelle fois à l'honneur à la Bourse de Paris. A l'affût de toute information suggérant un règlement rapide de la question de la gouvernance de la…