5 387.65 PTS
-0.22 %
5 380.5
-0.35 %
SBF 120 PTS
4 290.28
-0.33 %
DAX PTS
13 029.73
-0.73 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.00 %
Nikkei PTS
22 694.45
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Economie : nouvel examen du dossier GM&S le 31 juillet

| Boursier | 136 | Aucun vote sur cette news

Des avancées sur le dossier GM&S, mais toutes les conditions suspensives posées par le repreneurs ne sont pas levées...

Economie : nouvel examen du dossier GM&S le 31 juillet
Credits Reuters

Dans le cadre du suivi dossier GM&S et de leur engagement pour la poursuite d'une activité sur le site de la Souterraine, Bruno Le Maire, ministre l'Economie et des Finances, et Benjamin Griveaux, secrétaire d'Etat, prennent acte de la décision du tribunal de commerce de Poitiers d'examiner à nouveau le dossier le 31 juillet prochain.

"La mobilisation de tous les acteurs (constructeurs, repreneur, collectivités, Etat) a en effet permis d'avancer très rapidement ces derniers jours vers la levée de deux des trois dernières conditions suspensives posées par le repreneur potentiel", expliquent les services du Ministère de l'Economie et des Finances. En l'occurrence, il s'agit de :
- l'obtention de 15 ME d'investissements sur le site, dont 10 disponibles au 1er jour de la reprise ;
- l'obtention d'un bail de droit commun, à un loyer compatible avec l'exploitation industrielle pérenne du site.

Ces deux conditions doivent être définitivement levées cette semaine.

La dernière condition suspensive concerne l'acceptation par les salariés du projet de reprise.

Alain Martineau, président du groupe GMD, a annoncé qu'il se rendrait sur place jeudi 27 juillet pour présenter son projet et recueillir l'avis des salariés. "Leur adhésion au projet est une condition essentielle à la réussite de reprise", indiquent Bruno Le Maire et Benjamin Griveaux. Tous deux les "encouragent, compte tenu des efforts réalisés par l'ensemble parties, à considérer favorablement la solution qui est aujourd'hui sur la table".

Bruno Le Maire précise : "Pour sa part, le Gouvernement continuera de travailler à l'accompagnement tous les salariés, afin que des solutions soient trouvées pour chacun. Il poursuivra avec les collectivités et les constructeurs, son appui à la pérennité à la pérennité du site et au développement de son activité industrielle".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

Atos va devoir batailler ferme s'il veut mettre la main sur Gemalto...

Publié le 14/12/2017

    INFORMATION PRESSE Clermont-Ferrand, le 14 décembre 2017       COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN         REDUCTION DU…

Publié le 14/12/2017

Teva Pharmaceutical a annoncé un plan de restructuration destiné à réduire significativement ses coûts. Le plus important fabricant mondial de médicaments génériques compte réaliser 3…

Publié le 14/12/2017

La rumeur fait état d'un feu vert imminent. Il faudra encore recevoir l'aval de trois autres pays majeurs.

Publié le 14/12/2017

Peugeot point en tête du CAC40 à la mi-journée (+1,6% à 17,3 euros), soutenu par de solides immatriculations en novembre mais également par une note...

CONTENUS SPONSORISÉS