En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.66 PTS
+0.54 %
5 449.50
+0.51 %
SBF 120 PTS
4 360.40
+0.46 %
DAX PTS
12 748.84
+0.69 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 794.19
+0.43 %

Cybergun : Amaury de Botmiliau, ancien administrateur, durement sanctionné par l'AMF

| Boursier | 750 | 4 par 1 internautes

Très lourde sanction pour Amaury de Botmiliau, ancien administrateur de Cybergun...

Cybergun : Amaury de Botmiliau, ancien administrateur, durement sanctionné par l'AMF
Credits Reuters

Très lourde sanction pour Amaury de Botmiliau, ancien administrateur de Cybergun. L'Autorité des marchés financiers a condamné l'ancien principal actionnaire du fabricant d'armes factices à une amende de 2 millions d'euros pour avoir utilisé une information privilégiée. Il lui est reproché d'avoir recommandé à sa compagnie d'assurance de céder des titres Cybergun alors qu'il était au courant des difficultés rencontrées par la société mais aussi d'avoir utilisé cette information en cédant des titres Cybergun pour le compte de la société Ingeco dont il était le gérant.

Egalement mis en cause dans cette affaire, la société Cybergun a été condamnée à une sanction pécuniaire de 100.000 euros pour "avoir méconnu, au cours du mois de février 2014, son obligation de porter dès que possible à la connaissance du public toute information privilégiée qui la concerne directement "... "L'information relative à l'aggravation de ses difficultés financières a été soustraite à la connaissance du public pendant près de cinq mois à compter de la date à laquelle elle est devenue privilégiée", souligne le gendarme boursier.

La société Ingeco s'est pour sa part vue infligée une amende de 70.000 euros pour avoir "méconnu, au cours de la période allant d'octobre 2013 à septembre 2014, son obligation de communiquer à l'AMF, dans le délai de cinq jours de négociation, ses acquisitions et cessions d'actions Cybergun".

Enfin, Jérôme Marsac, ancien patron de Cybergun, a été mis hors de cause.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Atari rebondit de 9,9% désormais à 0,49 euro ce mercredi dans un volume de 2 millions de pièces...

Publié le 18/07/2018

Fin d'action de concert au capital

Publié le 18/07/2018

Ericsson bondit de 9,13% à 74,10 couronnes suédoises à la faveur de deux bonnes nouvelles : des comptes moins dégradés que prévu au deuxième trimestre et une activité dynamique aux Etats-Unis.…

Publié le 18/07/2018

EOS imaging retombe en bourse, sur la place parisienne ce mercredi...

Publié le 18/07/2018

Greenpeace et le réseau Sortir du nucléaire portent plainte contre EDF et sa filiale Framatome suite aux problèmes de soudures constatés sur le...