En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 008.58 PTS
-0.81 %
4 995.50
-0.66 %
SBF 120 PTS
3 946.89
-0.66 %
DAX PTS
12 561.87
-0.37 %
Dow Jones PTS
25 827.36
+0.36 %
10 341.89
+0. %
1.124
+0.01 %

Coface mobilisé aux côtés de l'Etat

| Boursier | 255 | Aucun vote sur cette news

Coface rappelle ce jour sa mission fondamentale de soutien aux échanges commerciaux, et reste mobilisé aux côtés de l'État en signant un nouvel accord...

Coface mobilisé aux côtés de l'Etat
Credits Société Coface

Coface rappelle ce jour sa mission fondamentale de soutien aux échanges commerciaux, et reste mobilisé aux côtés de l'État en signant un nouvel accord qui vise à soutenir et donner plus de flexibilité aux TPE, PME et ETI françaises sur le marché domestique, dans un premier temps. Baptisé 'Cap Relais', ce nouveau dispositif de partage du risque entre l'Etat et les assureurs-crédit, vise à compléter le dispositif existant CAP et CAP+, de manière transitoire. Il prend la forme d'une réassurance de portefeuille, en complément des dispositifs publics existants et a pour objectif de permettre le maintien le plus large possible des encours assurés dès son entrée en vigueur, permettant la montée en puissance progressive des solutions CAP et CAP+, qui reposent sur une réassurance ligne à ligne. Le taux de réassurance sur le portefeuille concerné s'élève à 75%. Il est assorti d'un taux de commission de 35% et s'applique à un portefeuille représentant des primes d'environ 20 ME.

Ce dispositif, dans le cadre duquel les assureurs-crédit se sont engagés à maintenir le volume global de leurs expositions jusqu'au 31 décembre 2020, participe à la nécessaire sécurisation de la trésorerie des entreprises françaises, et au maintien des échanges commerciaux dans le contexte de la crise actuelle. Cette coopération permettra aux assureurs-crédit, à la fois de maintenir plus de garanties, mais les soutiendra également dans la souscription de garanties nouvelles nécessaires dans le contexte du redémarrage de l'économie, et ce malgré un risque de défaut considérablement accru.

Coface a réaffirmé une nouvelle fois auprès de Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, qu'il entend mettre en oeuvre tous les moyens de son entreprise au service de ses clients : "Aux côtés des différentes fédérations d'entreprises mobilisées, nous avons accueilli avec satisfaction cette nouvelle décision qui répond aux besoins urgents des TPE, PME et ETI. Ce nouveau dispositif va permettre à nos clients assurés français de retrouver de la confiance, de poursuivre leur activité dans de meilleures conditions et soutenir l'activité commerciale sur notre territoire. Nous accueillons également favorablement le projet d'étendre ce dispositif aux grandes entreprises ainsi qu'à l'export. L'ensemble des collaborateurs Coface est mobilisé pour maintenir le meilleur niveau de service à leur égard, et nous réaffirmons l'entière disponibilité de leurs interlocuteurs habituels afin de répondre à leurs demandes", précise Antonio Marchitelli, Directeur Général de Coface France.

Dans ces circonstances sanitaires et économiques exceptionnelles, Coface "réaffirme mettre ainsi tout en oeuvre pour gérer les risques portés par ses clients en tenant compte des situations particulières de chaque entreprise, au regard de son secteur d'activité".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/07/2020

SoLocal, dont le titre est suspendu depuis le 15 juin, a annoncé qu'après d’intenses négociations, le groupe et ses créanciers financiers ont trouvé les termes d’un accord afin d’assurer la…

Publié le 03/07/2020

Le Groupe LDLC, expert du e-commerce et du retail informatique et high-tech en France, envisage de passer à la semaine de 4 jours en 2021. " J'ai la conviction que en travaillant 4 jours on sera dans…

Publié le 03/07/2020

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Si la pandémie de Covid-19 a mis à terre de nombreuses sociétés, il a également profité à certaines. C’est notamment le cas de Delivery Hero,…

Publié le 03/07/2020

Solocal vient de conclure un accord avec ses principaux créanciers en vue du renforcement de la structure financière du Groupe Le plan, s'il est...

Publié le 03/07/2020

La volatilité reste forte sur le titre Renault qui avait bien progressé hier et qui redonne 1,5% ce vendredi à 22,25 euros dans un marché qui...