5 293.00 PTS
+0.22 %
5 287.0
+0.17 %
SBF 120 PTS
4 238.56
+0.16 %
DAX PTS
12 494.22
+0.34 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

CNP Assurances en passe de sauver ses accords au Brésil

| Boursier | 129 | Aucun vote sur cette news

Le groupe pourrait signer un accord, moins favorable au précédent mais offrant des garanties à long terme...

CNP Assurances en passe de sauver ses accords au Brésil

CNP Assurances et Caixa Seguridade n'avaient pas totalement coupé les ponts au Brésil, après des discussions compliquées autour du contrat de distribution des produits de Caixa Seguros. L'assureur français révèle qu'un accord non encore engageant à ce stade a été signé pour un contrat de distribution exclusif, qui démarrera le 1er janvier prochain. Les détails doivent encore être négociés entre les parties.

Sur la base des éléments rendus publics à ce jour, CNP pourrait distribuer ses produits de façon exclusive au Brésil dans le réseau de Caixa Econômica Federal jusqu'au 13 février 2041, sur un nouveau périmètre et moyennant le versement d'un certain montant. Si un accord définitif venait à être signé, CNP Assurances renoncerait par anticipation à compter du 1er janvier 2018 aux droits actuels de distribution exclusifs de sa filiale Caixa Seguros au titre du partenariat existant. Le nouveau périmètre de l'exclusivité porterait uniquement sur les produits de prévoyance, d'assurance emprunteur consommation et de retraite. Le nouvel accord de distribution sera mis en oeuvre à travers une nouvelle société d'assurance commune qui serait créée à cet effet par CNP Assurances et Caixa Seguridade, dans laquelle les droits économiques de CNP Assurances seraient réduits par rapport à la situation actuelle. En échange, le Français sécuriserait sa distribution pour le très long terme (23 ans). Pour illustrer le nouveau montage, CNP précise que la quote-part du chiffre d'affaires qu'elle conserverait par rapport à l'ancien accord serait de 60% environ des revenus réalisés au Brésil en 2016, pour un taux de marge sur affaires nouvelles comparable.

Un RBE 2018 incertain

Le management se réjouit de ce protocole d'accord. Il rappelle avoir formulé un objectif de croissance organique annuelle moyenne du résultat brut d'exploitation (RBE) supérieure à 5% sur la période 2017-2018 comparée à l'année 2016. En 2017, la croissance du RBE sera "significativement supérieure à 5% sur l'année 2017". En revanche, compte tenu du nouvel accord et des discussions qui restent à mener, l'assureur ne peut plus pour le moment s'engager sur un objectif 2018.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

L'analyste a relevé sa recommandation...

Publié le 19/02/2018

Hybrigenics s'adjuge 4,4% à 0,56 euro en ce début de semaine...

Publié le 19/02/2018

Air France KLM tente un rebond...

Publié le 19/02/2018

Credit Agricole et Citi ont fait leur entrée au capital de SETL, le spécialiste de la blockchain financière, a annoncé ce dernier. Les deux banques rejoignent ainsi Computershare, Deloitte et…

Publié le 19/02/2018

Guerbet a nommé David Hale au sein du comité exécutif et au poste de chief commercial officer Diagnostic Imaging. David Hale rejoint Guerbet après 17 ans chez General Electric Healthcare, où il…

CONTENUS SPONSORISÉS