En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 034.91 PTS
+0.19 %
5 010.5
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 011.41
-0.05 %
DAX PTS
11 339.91
-0.01 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
+0.00 %
1.142
+0.01 %

Chez Gucci (Kering), my tailor is rich

| Boursier | 335 | Aucun vote sur cette news

Mediapart accuse le groupe d'avoir monté un système d'évasion fiscale au profit de Marco Bizzarri...

Chez Gucci (Kering), my tailor is rich
Credits Gucci

Mediapart, en collaboration avec L'Espresso et Der Siegel, a accusé ce weekend le patron de Kering, François-Henri Pinault, d'avoir validé un montage d'évasion fiscale pour rémunérer Marco Bizzarri, le patron de sa filiale Gucci. Celui-ci voulait 8 millions d'euros par an "à la manière des stars du foot", c'est-à-dire net pour lui. Il les aura par le biais d'une société "boîte aux lettres" immatriculée au Luxembourg, où les cotisations sociales sont très basses. Son statut fiscal de résident suisse lui permet par ailleurs de réduire sa facture fiscale. Mediapart précise que le montage, en vigueur depuis 2010, aurait permis à Bizzarri d'éviter de verser au fisc 15 millions d'euros environ. Pour Kering, l'économie se chiffre à 50 ME par rapport à ce que la société aurait dû payer si elle avait versé un tel salaire en Italie. Contactés, les intéressés n'ont pas souhaité répondre à la publication.

L'enquête est disponible en totalité sur le site de Mediapart (payant).

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/11/2018

D'un point de vue graphique, le titre repart à la baisse après avoir enfoncé le niveau de support des 8.95 euros, ainsi que ses moyennes mobiles à 20 et 50 séances. En outre, le trou de cotation…

Publié le 19/11/2018

Telecom Italia (TIM), dont Vivendi est le premier actionnaire avec 24% du capital, grimpe de 3,76% à 0,54 euro, dans le sillage de la nomination de Luigi Gubitosi au poste de Directeur général,…

Publié le 19/11/2018

  COMMUNIQUE DE PRESSE   Technicolor : Commentaires sur les informations circulant sur le marchE     Paris (France), 19 novembre 2018 - Des dépêches d'agence…

Publié le 19/11/2018

Basé sur le signalement d’un lanceur d’alerte, Nissan a mené une enquête interne au cours des derniers mois concernant des pratiques inappropriées de Carlos Ghosn, le PDG de l’Alliance…