5 420.58 PTS
+1.33 %
5 417.5
+1.41 %
SBF 120 PTS
4 327.56
+1.42 %
DAX PTS
13 309.10
+1.57 %
Dowjones PTS
24 826.33
+0.71 %
6 508.09
+0.65 %
Nikkei PTS
22 901.77
+1.55 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Carrefour dope ses ventes trimestrielles à grand renfort de promotions

| Boursier | 219 | Aucun vote sur cette news

Les analystes pensent que le distributeur va le payer sur ses résultats...

Carrefour dope ses ventes trimestrielles à grand renfort de promotions
Credits Reuters

Les revenus de Carrefour ont légèrement accéléré au second trimestre, au-delà de ce que prévoyaient les analystes. Le volume d'affaires sous enseignes avec essence a atteint 26,3 milliards d'euros, en hausse 5,2% sur un an en données brutes et de 2,8% à magasins comparables hors essence et calendaire. En France, les ventes des hypermarchés sont en croissance en comparable de +0,5%, dans un environnement qualifié de très promotionnel tout au long du trimestre. Les supermarchés affichent une progression du chiffre d'affaires de +1,9% en comparable.

Le chiffre d'affaires dépasse les attentes, mais cela a eu un coût, résume l'analyste Bruno Monteyne, chez Bernstein. Carrefour a dû batailler à coups de promotions et de baisses de prix. Les efforts ont permis d'afficher une croissance en base comparable de 0,5% au niveau des hypermarchés français, alors que le consensus ne visait que 0,2%. Le spécialiste a noté que la fréquentation des hypers Carrefour était en légère baisse, tandis que le chariot moyen a progressé. Interrogé sur le consensus de résultats lors de la conférence de présentation, le directeur financier a botté en touche en évoquant le processus d'entrée en bourse de la filiale brésilienne, actuellement en cours. Il a cependant expliqué que l'effort promotionnel en France reste intense, que l'investissement prix l'est aussi, que la réorganisation de Rue du Commerce a un coût et que des promotions importantes sont aussi nécessaires ailleurs en Europe. Bruno Monteyne considère que ces informations sont de nature à faire baisser le consensus. Il suit le distributeur à "performance de marché" avec un objectif à 25,50 euros.

Chez Jefferies, James Grzinic est plutôt satisfait de la tournure prise par la croissance, mais partage l'opinion de son collègue : l'action sur les prix va faire glisser vers le bas le consensus. Il considère malgré tout que les actifs européens sont toujours très mal valorisés, ce qui offre un levier intéressant à l'action en bourse, alors que le rebond cyclique s'installe. Il recommande à ses clients d'acheter le titre en visant 25,50 euros. Ce matin, on signale peu de modifications chez les autres analystes. Société Générale a réduit de 24 à 23 euros son objectif, en restant à "conserver". Morgan Stanley (pondération en ligne, objectif 23 euros) et JP Morgan (surpondérer, objectif 26 euros) n'ont rien changé.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

BTPLa Fédération française du bâtiment (FFB) dévoilera son bilan 2017 et ses perspectives 2018.EXELLe spécialiste des techniques de pulvérisation publiera ses résultats annuels avant…

Publié le 18/12/2017

A 10h30 en AllemagneIndice Ifo du climat des affaires de décembre.A 14h30 aux Etats-UnisMises en chantier et permis de construire en novembre.A 18h00 en FranceNote de conjoncture de l'Insee.source :…

Publié le 18/12/2017

Le premier vol d'Ariane 6 est prévu mi-2020

Publié le 18/12/2017

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a fait état d'une baisse de la participation de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) au capital de Mersen. La structure publique, via CDC EVM et…

Publié le 18/12/2017

Premio dei Premi 2017...

CONTENUS SPONSORISÉS