En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 567.02 PTS
+0.26 %
5 568.00
+0.33 %
SBF 120 PTS
4 390.49
+0.23 %
DAX PTS
12 289.40
+0.24 %
Dowjones PTS
27 171.90
+0.07 %
7 905.12
+0.90 %
1.121
-0.01 %

Bourbon suspendu, instant crucial ?

| Boursier | 550 | Aucun vote sur cette news

La cotation des actions Bourbon Corporation est suspendue sur Euronext Paris à la demande de l'émetteur, dans l'attente de la publication d'un...

Bourbon suspendu, instant crucial ?
Credits Groupe Bourbon

La cotation des actions Bourbon Corporation est suspendue sur Euronext Paris à la demande de l'émetteur, dans l'attente de la publication d'un communiqué de presse et jusqu'à nouvel avis.

Rappelons que le Conseil d'administration du groupe expliquait mi-juin qu'il souhaitait poursuivre l'analyse des propositions de restructuration financière reçues. Suite au dépôt de propositions de restructuration financière soumises à conditions suspensives, le Conseil d'administration de Bourbon Corporation avait examiné "les deux propositions toujours valables au regard des intérêts du groupe, de ses employés, de ses partenaires et de ses actionnaires". Le Conseil s'était notamment appuyé sur la revue effectuée par un comité ad hoc de quatre administrateurs (dont 2 indépendants) chargé depuis juillet 2018 de mesurer l'impact et les points saillants de chacun des projets de restructuration et d'en rendre compte au Conseil d'administration.

L'offre émanant des principaux créanciers et loueurs de navires de Bourbon (75% de la dette du groupe) proposait un montant de 'new money' sous forme de dette s'élevant à 120 ME, ainsi qu'une réduction de la dette existante d'un montant supérieur à 1,4 MdsE par le moyen d'une conversion en capital conduisant à la détention de 93% du capital du groupe par ses créanciers, cette offre étant valable jusqu'au 27 juin 2019.

L'offre portée par l'actionnaire principal Jacques de Chateauvieux et ses partenaires financiers, proposait un apport de 'new money' sous forme de dette de 80 ME et un prêt de 164 ME permettant de désintéresser les créanciers qui le souhaiteraient. Le modèle d'affaire proposé répond aux nouvelles attentes du marché tout en s'appuyant sur le réseau historique de partenaires de Bourbon et prévoit un remboursement des créances sur la base du cash-flow disponible généré par chaque navire, selon Bourbon. "Cette offre ne prévoit pas de dilution de l'actionnariat à l'issue de la restructuration", ajoute le groupe.

Réuni le 28 juin 2019, le Conseil d'administration de Bourbon Corporation a décidé par ailleurs de réunifier les fonctions de Président du Conseil d'administration et de directeur général. Jacques de Chateauvieux est donc nommé PDG, avec effet immédiat. Gaël Bodénès est nommé directeur général délégué et pourra ainsi se concentrer sur la conduite de l'entreprise et la poursuite de la transformation initiée par le groupe. La direction générale du groupe est ainsi composée de Jacques de Chateauvieux, PDG, Gaël Bodénès, directeur général délégué, et Thierry Hochoa, directeur général adjoint en charge des finances et de l'administration. Par ailleurs, Bourbon informe que le Conseil d'administration a pris acte de la démission de deux de ses membres, Antoine Grenier et Elizabeth Van Damme.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/07/2019

Le groupe Bourbon a demandé la suspension de la cotation...

Publié le 22/07/2019

Stentys a échoué dans le processus de recherche de partenaire stratégique

Publié le 22/07/2019

La progression de 31,9 ME par rapport au même trimestre de l'exercice précédent est la conséquence d'une amélioration des recettes dans l'ensemble des secteurs d'activité...

Publié le 22/07/2019

"Les platesformes d'automatisation intelligente tout-en-un et disponibles sur le cloud représentent de nouvelles opportunités pour le marché de l'automatisation"...

Publié le 22/07/2019

CFI n'envisage pas de développer une quelconque activité opérationnelle au sein de CFI...