En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.72 PTS
+1.02 %
6 101.50
+1.12 %
SBF 120 PTS
4 798.09
+0.9 %
DAX PTS
13 526.13
+0.72 %
Dow Jones PTS
29 348.10
+0.17 %
9 173.73
+0.53 %
1.109
0. %

Bourbon : le Tribunal de Commerce de Marseille a examiné les offres de reprise

| Boursier | 565 | Aucun vote sur cette news

Le jugement mis en délibéré au 23 décembre 2019...

Bourbon : le Tribunal de Commerce de Marseille a examiné les offres de reprise
Credits Bourbon

Le tribunal de Commerce de Marseille a examiné, le 10 décembre, les offres de reprise de Bourbon Corporation dans le cadre de la procédure de redressement judiciaire de la société.

L'offre de la Société Phocéenne de Participation

D'une part, l'offre de la Société Phocéenne de Participation (SPP), société détenue par un groupe de banques françaises fédérant les créanciers représentant 75% de la dette du groupe, propose d'acquérir 100% des actifs de Bourbon Corporation et de convertir en capital environ 1,4 milliard d'euros de dettes et 300 millions d'euros de dettes en obligations. L'offre intègre en outre 150 ME d'apport de financements bancaires dont 30 ME déblocables dès la réalisation du transfert de propriété pour faire face aux besoins de liquidité immédiats. Le business plan repose sur la mise en oeuvre du plan d'action stratégique "Bourbon In Motion".

Si cette offre était retenue, la société serait liquidée, conduisant à une perte totale pour les actionnaires et les obligataires notamment.

La Société Phocéenne de Participation a indiqué au Tribunal que si son plan était retenu et étant alors devenue l'actionnaire à 100% de Bourbon Maritime, société en redressement judiciaire et sous-holding de l'ensemble des activités de Bourbon, elle présenterait un plan de continuation de Bourbon Maritime pour lequel 75 % des créanciers ont d'ores et déjà donné leur accord.

En terme de gouvernance, la proposition de la SPP serait de doter la société d'un Conseil de Surveillance composé de membres nommés par les actionnaires et de personnalités indépendantes connaissant le métier de l'entreprise, ainsi que d'un Directoire composé de Gaël Bodénès, Président, et de Thierry Hochoa.

Les autres offres

D'une part, l'offre présentée au nom de la société JS & Co par Jacques de Chateauvieux n'a pu être examinée. La société chinoise ICBC Financial Leasing, soutien de la SPP, a en effet refusé de discuter d'un éventuel accord avec JS & Co, accord qui constituait une condition suspensive de son offre.

Jacques de Chateauvieux, Président Directeur Général de Bourbon commente : "La décision du tribunal, si elle était favorable à l'offre de la SPP, conduirait à la liquidation de la société cotée Bourbon Corporation et à une perte totale pour les actionnaires et les porteurs d'obligations. Elle ferait porter sur les nouveaux actionnaires de Bourbon Maritime la responsabilité du redressement d'une entreprise française, toujours leader mondial des services maritimes à l'offshore pétrolier, de son développement futur et du maintien de ses centres de décision en France".

Enfin, les représentants des deux autres offres, Peschaud et Tidewater, ne se sont pas présentés à l'audience.

Le délibéré a été fixé au 23 décembre 2019.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Vinci Aéroport, filiale du groupe Vinci, a vu son trafic croître de 5,7% en 2019 dans les 46 aéroports qu'elle gère, à 255 millions de passagers. Les seuils de 50 millions de passagers, des 30…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a annoncé la conclusion ce vendredi d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société à…

Publié le 17/01/2020

Vinci Airports annonce aborder avec confiance l'année 2020

Publié le 17/01/2020

Imerys a conclu un accord pour l'acquisition du premier producteur indien de panneaux à base de silicate de calcium pour des projets d'isolation thermique dans des industries telles que le ciment, la…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits annonce la conclusion d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette...