En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 612.51 PTS
-0.03 %
5 615.00
+0.02 %
SBF 120 PTS
4 423.32
-0.02 %
DAX PTS
12 433.46
+0.02 %
Dowjones PTS
27 335.63
-0.09 %
7 927.08
+0.00 %
1.122
+0.05 %

Bourbon grimpe, coup de pouce de broker

| Boursier | 331 | Aucun vote sur cette news

Bourbon grimpe de 5,8% ce vendredi à 1,956 euro dans un volume significatif, se réveillant suite à une note de la Société Générale, qui vient de...

Bourbon grimpe, coup de pouce de broker
Credits Groupe Bourbon

Bourbon grimpe de 5,8% ce vendredi à 1,956 euro dans un volume significatif, se réveillant suite à une note de la Société Générale, qui vient de revoir sa recommandation de 'vendre' à 'conserver', tout en ajustant de 1,55 à 2,08 euros son objectif de cours. Les analystes demeurent extrêmement prudents sur le dossier puisque selon Bloomberg, sur cinq avis recensés, trois sont à la vente et un seul à l'achat (et donc un à conserver).

Le Conseil d'administration de Bourbon Corporation expliquait cette semaine qu'il souhaitait "poursuivre l'analyse des propositions de restructuration financière reçues". Suite au dépôt de propositions de restructuration financière soumises à conditions suspensives, le Conseil d'administration de Bourbon Corporation a examiné "les deux propositions toujours valables au regard des intérêts du groupe, de ses employés, de ses partenaires et de ses actionnaires". Le Conseil s'est notamment appuyé sur la revue effectuée par un comité ad hoc de quatre administrateurs (dont 2 indépendants) chargé depuis juillet 2018 de mesurer l'impact et les points saillants de chacun des projets de restructuration et d'en rendre compte au Conseil d'administration.

L'offre émanant des principaux créanciers et loueurs de navires de Bourbon (75% de la dette du groupe) propose un montant de 'new money' sous forme de dette s'élevant à 120 ME, ainsi qu'une réduction de la dette existante d'un montant supérieur à 1,4 MdsE par le moyen d'une conversion en capital conduisant à la détention de 93% du capital du groupe par ses créanciers, cette offre étant valable jusqu'au 27 juin 2019.

L'offre portée par l'actionnaire principal Jacques de Chateauvieux et ses partenaires financiers, propose un apport de 'new money' sous forme de dette de 80 ME et un prêt de 164 ME permettant de désintéresser les créanciers qui le souhaiteraient. Le modèle d'affaire proposé répond aux nouvelles attentes du marché tout en s'appuyant sur le réseau historique de partenaires de Bourbon et prévoit un remboursement des créances sur la base du cash-flow disponible généré par chaque navire, indique Bourbon. "Cette offre ne prévoit pas de dilution de l'actionnariat à l'issue de la restructuration", ajoute le groupe.

A ce stade, le Conseil d'administration précise qu'il ne peut pas encore se prononcer en faveur d'une de ces propositions dans la mesure où ces dernières sont toujours assorties d'un certain nombre de conditions, notamment liées à l'accord de toutes les parties. Ses objectifs premiers demeurent la garantie d'un niveau de dette soutenable, l'obtention de 'new money' pour soutenir le développement, ainsi qu'un actionnariat pérenne ayant la confiance des partenaires et des équipes. Le Conseil a chargé la direction générale de Bourbon Corporation de poursuivre les négociations en vue d'obtenir des conditions finales et engageantes pour ces deux offres.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2019

Troisième séance de forte hausse sur EuropaCorp ! Dans de gros volumes, le titre bondit encore de 15% à 1,44 euro en ce milieu de semaine...

Publié le 17/07/2019

Repli exagéré ?

Publié le 17/07/2019

Ericsson chute de 5,37% à 86,30 couronnes suédoises, l'équipementier télécoms ayant affiché une rentabilité inférieure aux attentes en dépit d’une croissance des revenus plus élevée que…

Publié le 17/07/2019

Virbac progresse de 2,02% à 171,4 euros après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel sans grande surprise et surtout, la confirmation de ses perspectives annuelles. Cette publication…

Publié le 17/07/2019

Air France KLM évolue autour de l'équilibre à la mi-journée...