Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 598.61 PTS
-
5 609.00
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 447.23
-
DAX PTS
13 815.06
-0.24 %
Dow Jones PTS
30 930.52
+0.38 %
12 996.54
+1.5 %
1.213
+0.06 %

Boiron et Rocal ont déposé un recours complet devant le Conseil d'État

| Boursier | 1348 | Aucun vote sur cette news

Boiron et Rocal ont déposé devant le Conseil d'État le recours complet contre la décision du gouvernement de mettre fin à la prise en charge par...

Boiron et Rocal ont déposé un recours complet devant le Conseil d'État
Credits Boiron

Boiron et Rocal ont déposé devant le Conseil d'État le recours complet contre la décision du gouvernement de mettre fin à la prise en charge par l'assurance maladie des médicaments homéopathiques. Le dépôt fait suite à la requête sommaire présentée en octobre. "Les laboratoires restent, plus que jamais, déterminés à faire reconnaître le bien-fondé de la pratique homéopathique. En effet, l'homéopathie est prescrite quotidiennement par un médecin généraliste sur trois, de nombreux médecins spécialistes et sages-femmes, tant en cabinet qu'en milieu hospitalier", indiquent Valérie Poinsot, directrice générale de Boiron, et Stéphane Lehning, directeur général de Rocal. Par ailleurs, "82% des Français considèrent que médecine conventionnelle et homéopathie sont complémentaires".

Une des plus importantes études pharmaco-épidémiologiques, menée en France sur plus de 8.000 personnes, a conclu que, à niveau de sévérité égal et tout en étant au moins aussi bien soulagés, les patients pris en charge par des médecins généralistes homéopathes avaient deux fois moins recours aux antibiotiques dans les infections des voies aériennes supérieures, deux fois moins recours aux anti-inflammatoires dans les douleurs musculo-squelettiques et trois fois moins recours aux psychotropes dans l'anxiété, les troubles du sommeil et les dépressions, précisent les deux groupes. "Ceci illustre tout l'intérêt de l'homéopathie pour la santé publique. D'un point de vue économique, le remboursement des médicaments homéopathiques, qui ne représentent que 0,29% des remboursements de médicaments, est synonyme d'économies pour la Sécurité sociale compte tenu de la moindre consommation d'autres médicaments plus chers. Plus encore, le maintien du remboursement à 15% se solderait par un coût nul pour les finances publiques du fait de la franchise médicale. Ce taux de prise en charge éviterait une dégradation du pouvoir d'achat des Français grâce au maintien d'une TVA à 2,1%, d'un prix régulé et d'une prise en charge des assurances complémentaires", ajoutent Boiron et Rocal, qui se disent "déterminés à défendre la liberté de choix des Français et rappellent que les médicaments homéopathiques restent à ce jour pris en charge par l'assurance maladie".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2021

Virbac reste vigilant à l'évolution de la pandémie dans les prochains mois et aux impacts sur l'activité....

Publié le 19/01/2021

Par courrier reçu le 13 janvier à l'AMF, Norges Bank indique avoir franchi en baisse, le 8 janvier, par suite de la restitution d'actions CGG détenues...

Publié le 19/01/2021

Préserver la santé et la sécurité des employés reste la priorité absolue du groupe Teleperformance...

Publié le 19/01/2021

La société a recours au dispositif de chômage partiel depuis le 19 mars 2020...

Publié le 19/01/2021

Précisions sur le capital et les Droits de vote....

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne