En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 630.76 PTS
-1.05 %
5 628.00
-0.94 %
SBF 120 PTS
4 437.19
-1.08 %
DAX PTS
12 342.33
-1.01 %
Dowjones PTS
26 945.73
+0.04 %
7 822.28
-0.02 %
1.098
-0.29 %

BNP Paribas va tailler dans ses effectifs français

| Boursier | 849 | Aucun vote sur cette news

A l'image de ses concurrentes européennes mais également de la Société Générale, BNP Paribas va tailler dans ses effectifs...

BNP Paribas va tailler dans ses effectifs français
Credits Reuters

A l'image de ses concurrentes européennes mais également de la Société Générale, BNP Paribas va tailler dans ses effectifs. Selon les informations du 'Monde', la banque va supprimer environ 500 postes dans sa filiale de conservation de titres en France (BNP Paribas Securities Services), soit environ 20% des équipes de l'entité. "Le programme envisage une réduction du nombre de postes en France à horizon trois ans", souligne pour sa part la BNP, sans chiffrer l'ampleur de cette réduction, tout en précisant qu'il n'y aura aucun départ contraint.

Dans un message adressé aux salariés et repris par le quotidien, la direction estime que "cette évolution des effectifs en France est rendue nécessaire par la forte pression sur notre coefficient d'exploitation et le durcissement des conditions de marché". Du côté des syndicats, l'heure est à l'inquiétude : "Nous ne voyons pas comment la direction peut faire partir près d'un quart de son staff sans un plan de départs volontaires. La mobilité interne a ses limites", explique ainsi au journal un représentant syndical de BP2S.

En février, à l'occasion de la publication de ses résultats annuels, la banque avait dit qu'elle allait accélérer ses économies tout en restructurant dans le même temps sa banque de financement et d'investissement (BFI), où ses activités de marché ont souffert tout au long de 2018.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2019

Sur le premier semestre 2019, Crit affiche un chiffre d'affaires de 1...

Publié le 23/09/2019

L'Ebitda bondit de 51%...

Publié le 23/09/2019

Clasquin a publié lundi soir ses résultats (IFRS 16) au titre de son premier semestre 2019. Ainsi, le spécialiste de l’ingénierie en transport aérien et maritime a dévoilé un bénéfice net…

Publié le 23/09/2019

Clasquin confirme sa prévision d'une croissance significativement supérieure à celle de son marché

Publié le 23/09/2019

Afin de mieux répondre aux attentes de ses clients, EOS imaging a procédé à un changement de son cycle commercial au cours du premier trimestre 2019,...