5 393.87 PTS
+0.13 %
5 394.0
+0.14 %
SBF 120 PTS
4 299.29
+0.09 %
DAX PTS
13 128.46
+0.04 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

BNP Paribas va cesser de financer les projets les plus polluants dans l'énergie

| Boursier | 376 | Aucun vote sur cette news

La banque a pris un certain nombre d'engagements en faveur de la transition énergétique...

BNP Paribas va cesser de financer les projets les plus polluants dans l'énergie
Credits Reuters

Les organisations environnementales qui militent en faveur de l'arrêt du financement des projets polluants verront d'un bon oeil les nouveaux engagements pris ce matin par BNP Paribas, qui a décidé de durcir sa politique en la matière, du moins envers les entreprises dont l'activité principale consiste à exploiter gaz et pétrole de schiste ou sables bitumineux. La banque française renonce en revanche sans condition à financer des projets pétroliers ou gaziers en Arctique.

L'établissement "s'est engagé à aligner ses activités de financement et d'investissement sur le scénario de l'Agence Internationale de l'Energie visant à contenir le réchauffement climatique en dessous de 2o d'ici la fin du siècle", indique-t-il dans un communiqué diffusé ce matin.

Par conséquent, il cesse tout relation avec les acteurs du gaz de schiste, du pétrole de schiste et des sables bitumineux. Cette décision implique l'arrêt des relations avec les producteurs mais aussi avec les intermédiaires, clients finaux ou traders dont l'activité principale est en relation avec ces domaines. La notion d'activité "principale" mérite d'être précisée, car elle pourrait exclure de faire de grands groupes fortement impliqués dans ces activités, mais qui tirent une majorité de leurs profits d'autres sources de revenus.

Au tableau d'honneur des Amis de la Terre

En outre, BNP Paribas cesse le financement des projets "majoritairement dédiés au transport et à l'exportation de gaz et de pétrole de schiste et de pétrole issu des sables bitumineux", notamment les terminaux LNG qui liquéfient et exportent majoritairement du gaz de schiste, mais aussi les pipelines qui transportent majoritairement ce type de source d'énergie. La banque arrête ses relations avec les entreprises qui tirent la majorité de leurs revenus de ces activités. Elle renonce aussi à financer des projets d'exploration ou de production de gaz et de pétrole en Arctique.

"Ces mesures conduiront BNP Paribas à cesser progressivement ses financements avec un nombre significatif d'acteurs qui ne s'inscrivent pas activement dans la transition vers une économie bas carbone", précise la direction de l'établissement, qui avait déjà décidé de retirer ses financements aux mines et aux centrales à charbon et de cesser son soutien aux entreprises du secteur du charbon qui ne sont pas engagés dans une stratégie de diversification de leurs sources de production.

Les Amis de la Terre ont inscrit BNP Paribas au tableau d'honneur après cette initiative qui répond "en partie" aux demandes adressées par l'association aux banques hexagonales en début d'année. "Malgré les zones d'ombre, nous saluons la direction suivie par la banque : l'urgence climatique requiert de renoncer à des pans toujours plus larges des énergies fossiles, et exclure les énergies fossiles non conventionnelles est bien l'étape suivante après les mesures déjà adoptées sur le charbon". L'organisation appelle Crédit Agricole, Société générale et Natixis à en faire autant et à aller encore plus loin.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Visiomed a participé au 8ème 'Investor Summit' organisé par Cegedim, devant un parterre d'investisseurs institutionnels et d'analystes financiers...

Publié le 12/12/2017

CAC 40 (LC5MS) : en attendant les Banques Centrales Le Cac 40 est toujours dans sa zone de consolidation. Il est revenu environ au milieu ce matin. C'est la zone de visibilité la…

Publié le 12/12/2017

Communiqué de presse Bruxelles, le 12 décembre 2017     Les start-ups Communithings, Zembro et Charlie24 officiellement sélectionnées pour intégrer la première saison d'Orange…

Publié le 12/12/2017

Le groupe prend des engagements pour l'avenir et réduit son exposition passée...

Publié le 12/12/2017

La Banque Européenne d'Investissement (BEI), Société Générale et Brittany Ferries ont annoncé le succès du premier financement maritime vert dans le cadre du programme Green Shipping Guarantee…

CONTENUS SPONSORISÉS