5 309.23 PTS
-
5 291.5
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 251.61
-
DAX PTS
12 461.91
-
Dowjones PTS
24 962.48
+0.66 %
6 761.85
+0.00 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

BHP Billiton va se séparer de son gaz et son pétrole de schiste

| Boursier | 192 | Aucun vote sur cette news

Le groupe veut solder cet investissement catastrophique...

BHP Billiton va se séparer de son gaz et son pétrole de schiste
Credits Reuters

Le groupe minier BHP Billiton va se séparer de ses activités dans le schiste aux Etats-Unis, conformément à la volonté du fonds Elliott, entré au capital pour faire bouger les lignes au sein du géant australo-britannique. La direction a classé le périmètre dans les activités non-stratégiques, ce qui ouvre la voie à toutes les options. Elle a fait savoir que plusieurs prétendants sont intéressés par le gaz et le pétrole de schiste, sans donner de valorisation pour les actifs. Le groupe ne risque pas de récupérer ses billes car il était entré dans le secteur en 2011, en pleine période d'engouement. L'effondrement des cours pétroliers qui a eu lieu depuis l'a conduit à prendre une dépréciation de plus de 7 milliards de dollars sur sa division dans les comptes 2016.

"Nous sommes entrés dans le schiste au mauvais moment", a concédé le PDG, Andrew MacKenzie, lors d'une réunion avec les analystes. "Nous avons payé trop cher et la rapidité avec laquelle les premiers développements ont été menés n'était pas optimale", a-t-il concédé, alors que la stratégie mondiale recherchée par son groupe n'a pu se mettre en place, puisqu'il est rapidement apparu que le boom du pétrole et du gaz de schiste aux Etats-Unis n'était pas réplicable ailleurs. A partir de là, BHP a revu ses ambitions et nettement réduit ses investissements. L'activité a pour la première fois dégagé un cash-flow libre positif sur l'exercice qui vient de s'achever. Mais c'est insuffisant pour MacKenzie, et pour ses actionnaires. Le dirigeant a toutefois prévenu que quelle que soit l'option retenue pour les actifs, elle sera longue à mettre en place.

Pour le reste, les comptes de l'exercice clos le 30 juin dernier affichent un chiffre d'affaires en hausse de 24% à 38,29 milliards de dollars pour un bénéfice net de 5,9 Mds$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

Le groupe veut pousser la production annuelle de whisky à 2,4 millions de litres à partir de 2020...

Publié le 23/02/2018

Ottawa a autorisé cinq industriels à soumettre des offres...

Publié le 23/02/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S. Compiègne Déclaration…

Publié le 23/02/2018

Le propriétaire d'Hippopotamus et des Tavernes de Maître Kanter souffre toujours, au sortir d'une année de transition...

CONTENUS SPONSORISÉS