5 457.60 PTS
+0.07 %
5 409.50
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 357.55
+0.15 %
DAX PTS
12 582.35
+0.66 %
Dowjones PTS
24 322.34
+0.99 %
6 649.65
+0.00 %
Nikkei PTS
22 467.87
+0.66 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Bernstein recommande Safran en 2018 et apprécie toujours Airbus

| Boursier | 1193 | Aucun vote sur cette news

Le bureau d'études est positif sur l'aéronautique...

Bernstein recommande Safran en 2018 et apprécie toujours Airbus
Credits Adrien Daste / Safran

Dans le secteur aéronautique, Bernstein garde une préférence pour l'aviation civile par rapport à la défense pour l'année 2018. Son dossier européen préféré est Safran, même si Airbus le séduit également.

"Nous entrevoyons pour Safran une progression des résultats et des cash-flows d'ici 2021, grâce principalement à l'appui du marché de l'après-vente", explique le bureau d'études, qui ajoute que le dossier affiche une décote importante sur ses comparables, alors que ses perspectives de génération de cash-flow libre sont supérieures. En toile de fond, la demande aéronautique civile va continuer à porter l'activité. Les anciens réacteurs vont alimenter l'activité de pièces détachées, tandis que la montée en puissance du LEAP va permettre de commencer à générer de la trésorerie. L'intégration de Zodiac sera aussi un thème majeur, avec des synergies anticipées légèrement moins favorable que le scénario développé par le management de Safran, note Bernstein, qui s'attend à une amélioration lente mais progressive des performances de la future filiale. L'objectif de cours reste à 116 euros.

Même s'il n'est pas le premier choix, le dossier Airbus paraît également intéressant au bureau d'études, qui le valorise 107 euros par action. Le spécialiste pense que la poursuite d'une demande élevée pour les monocouloirs permettra de masquer des perspectives moins favorables pour les gammes A330 et A380. Les anticipations de génération de free cash-flow sont encore contrariées cette année, mais elles devraient s'améliorer à mesure que le rythme de livraison des A320neo progressera. 2018 sera néanmoins une année difficile, en particulier à cause de l'enquête en cours pour corruption visant le groupe, qui crée une incertitude majeure, mais aussi concernant l'A400M.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/04/2018

Makheia Group gagne 4,04% à 2,32 euros au lendemain de la publication de ses résultats annuels. Le groupe de marketing digital a nettement réduit sa perte nette sur le dernier exercice puisqu'elle…

Publié le 27/04/2018

Une croissance plus élevée...

Publié le 27/04/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 27/04/2018

Guerbet a signé un accord relatif à l’acquisition d’une technologie, au stade laboratoire, développée par Occlugel, entreprise française spécialisée dans la R&D de microsphères utilisées…

Publié le 27/04/2018

Bénéteau s'adjuge près de 3% à 18,7 euros en matinée, soutenu par sa publication semestrielle et le relèvement de ses objectifs de moyen terme...