En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 956.88 PTS
+0.65 %
4 940.5
+0.63 %
SBF 120 PTS
3 950.39
+0.67 %
DAX PTS
11 183.33
+1.06 %
Dowjones PTS
24 465.64
+0.00 %
6 526.96
+0.00 %
1.140
+0.32 %

Bénéteau : coup de bambou après l'avertissement

| Boursier | 334 | Aucun vote sur cette news

L'avertissement sur résultats de Bénéteau n'est pas passé inaperçu...

Bénéteau : coup de bambou après l'avertissement
Credits RecBoat

L'avertissement sur résultats de Bénéteau n'est pas passé inaperçu. Le titre du plaisancier plonge désormais de plus de 17% à 13,5 euros, signant sa plus forte baisse depuis plus de deux ans. Les volumes sont pour le moins conséquents avec près de 570.000 pièces déjà négociées, soit environ 0,69% du tour de table, contre une moyenne quotidienne d'environ 100.000 titres sur les trois derniers mois.

Le plaisancier anticipe désormais sur l'ensemble de son exercice une progression de son chiffre d'affaires global de l'ordre de +7% à +8% à taux de change constant. Le résultat opérationnel courant est attendu lui aussi en progression de +7 à +8% à taux de change constant tout en intégrant l'effet de 5,5 millions d'euros de la participation au bénéfice des salariés de la principale filiale du Groupe, pour la première fois depuis 2009. Le management visait fin avril une hausse de ses revenus de l'ordre de +8% à +10% avec un résultat opérationnel courant en progression de +10% à +12%.

Bénéteau explique cet avertissement par le ralentissement des prises de commandes pour le segment grands yachts, "qui sont en retrait de l'ordre de 20 millions d'euros par rapport à l'objectif annuel" et par l'adoption récente de droits de douane au Canada et en Union européenne qui pénalise les ventes à l'export de ses marques américaines. Le groupe met aussi en avant l'arrêt de la construction de navires professionnels en raison de la faible rentabilité de cette activité.

Suite à cette annonce, Kepler Cheuvreux abaisse sa cible de 24 à 22 euros mais reste 'acheteur' de la valeur. Le broker évoque des ventes décevantes au troisième trimestre mais note que la confirmation des objectifs pour l'exercice 2019-2020 laisse un potentiel attrayant de hausse sur les ventes et les marges. "Ceci étant dit, la guerre commerciale en cours devrait continuer à peser sur le sentiment des investisseurs à l'égard des entreprises exportatrices dans les prochains mois", souligne le courtier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2018

A moins de 24 heures d'une réunion extraordinaire du conseil d'administration du constructeur japonais, certains membres refuseraient de se prononcer sur l'éviction de son Président...

Publié le 21/11/2018

Alors que la guerre des prix fait rage dans les télécoms, la possibilité d'une éventuelle consolidation du marché se pose. "On a atteint des pratiques de marchés sans équivalence en Europe",…

Publié le 21/11/2018

Foot Locker a fait état d’un résultat net de 130 millions de dollars au troisième trimestre, contre 102 millions un an auparavant. Le bénéfice par action est ressorti à 0,95 dollar. Quant aux…

Publié le 21/11/2018

Lectra s'adjuge 2,4% à 18,8 euros alors que le groupe a livré au groupe autrichien iSi Automotive une machine FocusQuantum FT6K...

Publié le 21/11/2018

Mais la situation pourrait évoluer