En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 305.22 PTS
-1.82 %
5 300.50
-1.90 %
SBF 120 PTS
4 258.26
-1.66 %
DAX PTS
12 163.01
-1.58 %
Dowjones PTS
25 065.29
-0.93 %
7 333.12
-1.53 %
1.135
+0.06 %

Belle fin d'année pour CGG, qui grimpe en bourse

| Boursier | 360 | Aucun vote sur cette news

La société a amélioré son Ebitda en 2017, alors qu'elle ne visait que la stabilité...

Belle fin d'année pour CGG, qui grimpe en bourse
Credits CGG

Les commentaires d'autres acteurs de la géophysique avaient laissé penser que la fin d'année s'était bien passée pour cette spécialité. CGG vient le confirmer ce matin en annonçant un chiffre d'affaires 2017 de 1,32 milliard de dollars, alors que le consensus était positionné à 1,22 Md$. Cette croissance de 10% a été alimentée par un 4ème trimestre robuste, avec 400 M$ de revenus contre 328 M$ un an avant. L'entreprise a généré 256 M$ via sa division GGR, 116 M$ dans les équipements et 40 M$ dans l'acquisition de données contractuelles. Les ventes multiclients de la division GGR, 160 M$, ont dépassé les attentes tandis que les deux autres divisions sont en ligne avec les prévisions.

L'autre bonne nouvelle, c'est que l'Ebitda sera meilleur que prévu, hors coûts liés à la restructuration. Jusqu'à présent, CGG visait un niveau identique à celui de 2016 (328 M$), mais il devrait finalement le dépasser d'environ 10% (soit environ 361 M$, pour un consensus à 340 M$). La génération de cash sera "moins favorable".

La dette poursuit son ascension

Les coûts de restructuration liés à la transformation et à la restructuration financière sont évalués à 187 M$ sur l'exercice 2017, dont 26 M$ sur le seul quatrième trimestre. CGG affichait à fin décembre une dette nette de 2,64 Mds$, contre 2,57 Mds$ fin septembre précédent. Ce montant intègre 315 M$ de liquidités, un niveau supérieur aux attentes grâce à une bonne gestion stricte de la trésorerie, à la réduction des investissements et à un meilleur recouvrement des créances clients. Néanmoins sur l'ensemble de l'année 2017, la variation du besoin en fonds de roulement reste comme attendue négative, en l'absence d'une contribution positive du fond de roulement comparé à 2016. La dette a donc continué à croître.

L'augmentation de capital d'environ 112 ME avec maintien du droit préférentiel de souscription et l'attribution gratuite de bons de souscription d'actions aux actionnaires sont prévues "prochainement". Le règlement-livraison des différentes émissions de titres prévues dans le cadre du plan de restructuration financière devrait intervenir avant la fin du mois de février 2018, comme cela était programmé.

Le titre prend la pente ascendante à l'ouverture, sur un gain de 10,5% qui lui permet de flirter avec les 5 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

                                                          INSTITUT REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA REGION NORD…

Publié le 15/08/2018

WISeKey Cybersécurité enregistre une croissance de plus de 60 % par rapport à la même période l'année dernière en raison d'un nombre croissant d'entreprises…

Publié le 15/08/2018

Intel perd 1,82% à Wall Street après avoir révélé que de nouvelles failles de sécurité ont été découvertes qui pourraient toucher ses processeurs. Sous le nom de code de L1 Terminal Fault…

Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom