En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 024.26 PTS
+0.88 %
5 994.00
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 743.30
+0.77 %
DAX PTS
13 576.68
+1.41 %
Dow Jones PTS
28 989.73
-0.58 %
9 141.47
-0.82 %
1.102
+0. %

BCE : les risques restent orientés à la baisse mais sont un peu moins prononcés selon Christine Lagarde

| Boursier | 144 | Aucun vote sur cette news

Christine Lagarde s'exprime devant la presse à la suite de la décision de politique monétaire de la BCE...

BCE : les risques restent orientés à la baisse mais sont un peu moins prononcés selon Christine Lagarde
Credits Reuters

Christine Lagarde s'exprime devant la presse à la suite de la décision de politique monétaire de la BCE. Une première pour la nouvelle patronne de l'Institution basée à Francfort. Résumant la situation économique dans la zone euro, la dirigeante explique que "les données entrantes font apparaître la persistance de pressions inflationnistes modérées et d'une faible dynamique de croissance, bien que l'on observe quelques premiers signes de stabilisation du ralentissement de la croissance et d'une légère hausse de l'inflation sous-jacente, conformément aux attentes antérieures".

"L'assouplissement des conditions d'emprunt des entreprises et des ménages favorisera l'expansion de la zone euro, l'intensification en cours des tensions sur les prix intérieurs et, de fait, la forte convergence de l'inflation vers notre objectif à moyen terme. En particulier, l'assouplissement des conditions d'emprunt pour les entreprises et les ménages soutient les dépenses de consommation et les investissements des entreprises".

"Compte tenu des perspectives modérées en matière d'inflation, le Conseil des gouverneurs a réaffirmé la nécessité pour la politique monétaire de rester très accommodante pendant une période prolongée afin de soutenir les tensions inflationnistes sous-jacentes et les évolutions de l'inflation globale à moyen terme. Les orientations futures du Conseil des gouverneurs veilleront à ce que les conditions financières s'ajustent en fonction de l'évolution des perspectives en matière d'inflation".

Christine Lagarde affirme, à l'image de son prédécesseur, que le Conseil des gouverneurs reste prêt à ajuster tous ses instruments, le cas échéant, pour faire en sorte que l'inflation se rapproche durablement de son objectif, conformément à son engagement.

Au niveau des risques entourant les perspectives de croissance de la zone euro, liés à des facteurs géopolitiques, à la montée du protectionnisme et aux vulnérabilités des marchés émergents, la dirigeante affirme qu'ils "restent orientés à la baisse, mais sont devenus un peu moins prononcés". En matière de prévisions, la BCE rehausse la perspective de croissance 2019 à 1,2% contre 1,1% précédemment mais réduit la perspective 2020 à 1,1% contre 1,2%.

Concernant l'évolution des prix, "sur la base des prix à terme actuels du pétrole, l'inflation globale devrait augmenter quelque peu au cours des prochains mois. Les indicateurs des anticipations d'inflation se situent à des niveaux bas. A moyen terme, l'inflation devrait augmenter, grâce à nos mesures de politique monétaire, à l'expansion économique continue et à la solide croissance des salaires. Bien que les pressions sur les coûts du travail se soient renforcées dans un contexte de resserrement des marchés du travail, le ralentissement de la croissance retarde leur répercussion sur l'inflation". Si la BCE table toujours sur une inflation de 1,2% cette année, elle anticipe désormais un taux de 1,1% l'an prochain contre 1% auparavant.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2020

Au 1er février 2020, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie baissent de 3,3% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier 2020...

Publié le 24/01/2020

METabolic EXplorer a fait le point vendredi soir sur le litige lié à l'abandon de son projet en Malaisie en 2014. Ainsi, la Cour d'Appel de Douai a rendu le 23 janvier 2020 un arrêt aux termes…

Publié le 24/01/2020

Le titre Alstom gagnait finalement 1,4% en clôture ce vendredi à 47,12 euros, Bloomberg ayant indiqué que Bombardier aurait eu des discussions...

Publié le 24/01/2020

L’Olympique Lyonnais a annoncé le transfert de l’attaquant international zimbabwéen Tino Kadewere, en provenance du Havre AC, pour un montant de 12 millions d’euros, auquel pourra s’ajouter…

Publié le 24/01/2020

À l'issue de l'offre publique d'achat simplifiée initiée par Coyote System visant les actions de la société Traqueur non détenues par lui, au prix...