Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 068.59 PTS
-1.75 %
6 990.50
-2.77 %
SBF 120 PTS
5 475.97
-1.71 %
DAX PTS
15 603.88
-1.94 %
Dow Jones PTS
34 265.37
-1.3 %
14 438.40
-2.75 %
1.134
0. %

BCE : la réunion de tous les dangers

| Boursier | 352 | Aucun vote sur cette news

Tous les regards sont rivés sur la Fed ce soir mais la BCE sera également sur le pont demain...

BCE : la réunion de tous les dangers
Credits Reuters

Tous les regards sont rivés sur la Fed ce soir mais la BCE sera également sur le pont demain. Un exercice d'équilibriste attend Christine Lagarde et ses équipes qui doivent prendre en considération, d'une part, le ralentissement de l'activité économique et le risque inhérent à la nouvelle vague de la pandémie, et d'autre part, l'accélération des prix et les pressions inflationnistes risquent de durer plus longtemps qu'initialement prévu. Dans ce contexte, Carsten Brzeski, 'Global Head of Macro Research and Chief' chez ING, s'attend à ce que la BCE continue de faire preuve de prudence à l'égard des perspectives économiques, en reconnaissant le risque d'une inflation plus élevée tout en s'en tenant à l'idée que l'inflation est transitoire et qu'elle finira par revenir à 2%.

Afin de commencer progressivement à sortir de la politique monétaire ultra accommodante, sans pour autant renoncer à la flexibilité compte tenu du risque sanitaire toujours présent, la spécialiste s'attend à ce que la BCE confirme la fin du PEPP en mars 2022 et introduise un troisième programme d'achat d'actifs pour faciliter la transition. Les TLTRO ne seraient pas prolongés à leurs conditions favorables actuelles, mais en revanche, le multiplicateur du système de tiering pourrait augmenter de 6 à 10.

La BCE va donc rejoindre la FED et elle aussi entrer dans une nouvelle phase : celle de la gestion du risque dans la conjoncture actuelle, après celle du soutien monétaire massif. Pour la BCE, l'année 2022 devrait donc être celle de la réduction des achats d'actifs, tout en demeurant 'acheteuse net', ouvrant la porte à une hausse de taux au premier trimestre 2023.

Mark Holman, CEO de TwentyFour Asset Management, affirme lui qu'il est difficile de prédire comment la BCE gérera ses deux programmes d'assouplissement quantitatif en cours, à savoir le programme d'achats d'urgence face à la pandémie (PEPP), dans le cadre duquel elle achète actuellement 70 milliards d'euros de dette souveraine par mois, et son programme "classique" d'achat d'actifs (APP), qui prévoit 20 MdsE d'achats mensuels.

"Nous pourrions débattre de la nécessité même de ces deux programmes au regard de la reprise et des chiffres de l'inflation, mais leur influence sur le marché est importante et leur retrait aurait un impact négatif. Le problème est que le PEPP arrive à terme en avril, même si les coupons et les remboursements seront réinvestis au moins jusqu'à fin 2022, et qu'une baisse de 70 MdsE par mois serait probablement trop importante pour que le marché puisse la digérer, surtout au vu de la hausse attendue des rendements des emprunts d'Etat en euros. Par conséquent, nous pensons que la BCE va temporairement augmenter l'enveloppe de l'APP et qu'elle essaiera ensuite de réduire la dépendance du marché à ce coup de pouce en 2023. Notre scénario central anticipe que l'APP sera porté à 50 MdsE par mois afin d'éviter un durcissement indésirable des conditions financières", détaille Mark Holman.

Chez Barclays, on estime que le Conseil des gouverneurs discutera du re-calibrage de ses outils de politique monétaire à la lumière de ses nouvelles projections macroéconomiques, qui iront jusqu'à la fin de l'année 2024. Il devra examiner l'arbitrage entre les risques de repli de la croissance à court terme, qui devraient se traduire par une baisse de 50 points de base des prévisions de croissance 2022- et les risques de hausse de l'inflation - avec une révision des estimations pour 2022 de plus de 100 points de base à 2,7-2,9%. En outre, les équipes de la banque s'attendent ce que les projections macroéconomiques du personnel de la BCE indiquent une inflation globale égale ou proche de l'objectif (2%) à la fin de l'horizon (T4 2024).

Les récentes déclarations des membres du Conseil ont souligné la très grande incertitude qui entoure ces projections et la nécessité de faire preuve de souplesse et de ne pas prendre d'engagements préalables trop longtemps à l'avance. En termes de mesures politiques, Barclays pense que la BCE confirmera la fin des achats nets réalisés dans le cadre du PEPP en mars, avec une baisse du rythme des achats au premier trimestre 2022 (à environ 60 milliards d'euros par mois), et augmentera l'enveloppe de l'APP de 180 milliards d'euros supplémentaires (disponibles jusqu'en septembre).

De nombreux membres de la BCE ayant mis en avant la nécessité de ne pas se précipiter pour prendre des décisions, le risque est que la BCE annonce une expansion encore plus courte de l'APP jusqu'en juin, voire qu'elle reporte la décision à la réunion de février ou mars. Dans tous les cas, il est probable que la décision soit controversée et que la communication soit difficile pour la présidente Lagarde. Comme indiqué au début, un vrai jeu d'équilibriste.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2022

Approbation par l'assemblée générale ordinaire d'Advicenne du projet de transfert de la cotation des titres Advicenne sur le marché Euronext Growth...

Publié le 21/01/2022

L'Assemblée Générale des actionnaires d'AST Groupe qui s'est tenue le 21 janvier 2022 a approuvé le projet de transfert de cotation de ses titres du marché réglementé Euronext Paris…

Publié le 21/01/2022

La Société des Bains de Mer a réalisé vendredi soir son point d’activité du troisième trimestre 2021-2022. Entre octobre et décembre 2021, la société et ses filiales ont enregistré un…

Publié le 21/01/2022

CNP Assurances a finalisé avec succès sa première émission subordonnée Tier 3 de l'année pour un montant de 500 millions d'euros. Il s'agit d'obligations de maturité 7 ans portant intérêt au…

Publié le 21/01/2022

Le Conseil d'Administration a décidé de mettre en oeuvre ce transfert

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne