Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 622.33 PTS
+0.09 %
5 611.00
-0.02 %
SBF 120 PTS
4 460.35
+0. %
DAX PTS
13 876.65
+0.2 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
+0. %
1.212
+0.41 %

Banques : la BCE lâche un peu de lest sur les dividendes !

| Boursier | 487 | Aucun vote sur cette news

Les banques de la zone euro seront à nouveau autorisées à verser des dividendes, mais dans des proportions limitées, et sous certaines conditions.

Banques : la BCE lâche un peu de lest sur les dividendes !
Credits Reuters

Dans une décision très attendue par le secteur bancaire, la BCE a annoncé mardi soir qu'elle autorisait les banques de la zone euro à verser à nouveau des dividendes, mais dans des proportions limitées, et sous certaines conditions.

Ainsi, les montants des dividendes et des rachats d'actions devront rester inférieurs à 15% des bénéfices cumulés sur les exercices 2019 et 2020 et/ou ne devront pas représenter plus de 20 points de base du ratio de fonds propres CET1 (Common Equity Tier 1). La limite la plus basse entre ces deux options s'imposera.

Ces nouvelles mesures s'appliqueront jusqu'en septembre 2021, a précisé la banque centrale européenne.

"Extrême modération" exigée sur les rémunérations variables

"Les banques qui ont l'intention de payer des dividendes ou de racheter des actions devront être bénéficiaires et avoir des trajectoires solides en termes de bilan", souligne la BCE dans un communiqué publié mardi soir.

En outre, la BCE a réaffirmé qu'elle s'attendait à ce que les banques fassent preuve d'une "extrême modération" sur leurs rémunérations variables.

"En révisant sa recommandation, la BCE reconnaît une réduction de l'incertitude dans les projections macroéconomiques", écrit la Banque centrale. "Cette recommandation révisée vise à préserver la capacité des banques à absorber des pertes et à prêter pour soutenir l'économie."

Jusqu'à 1.400 MdsE de mauvaises créances en vue dans la zone euro

La crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus devrait entraîner une forte hausse des impayés sur les crédits bancaires, que la BCE estime pouvoir atteindre 1.400 milliards d'euros dans la zone euro. L'institution estime néanmoins que les espoirs suscités par les campagnes de vaccination contre le Covid-19 devraient permettre une amélioration de la conjoncture au courant de l'année prochaine.

La BCE a cependant révisé en baisse ses attentes de PIB pour 2021 lors de sa réunion du 10 décembre. Elle s'attend à un rebond de 3,9% du PIB de la zone euro l'année prochaine, contre 5% dans ses précédentes estimations faites en septembre. Cependant, les attentes pour 2022 ont été relevées à +4,2% contre +3,2% précédemment.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/01/2021

Avec l'offre sur Creval

Publié le 15/01/2021

BNP Paribas Principal Investments, entité en charge de l’investissement en compte propre de BNP Paribas, investit en direct dans des PME et ETI européennes non cotées depuis plus de 12 ans. Le…

Publié le 15/01/2021

Crédit Agricole CIB a coordonné et structuré avec succès une facilité de financement déliée de 3 milliards de dollars pour le Royaume d’Arabie saoudite (KSA) par l’intermédiaire du…

Publié le 15/01/2021

Société Générale a annoncé la nomination de Sadia Ricke au poste de Directrice des risques du groupe à partir du 15 janvier 2021. Elle était auparavant Directrice déléguée des risques depuis…

Publié le 15/01/2021

Crédit Agricole CIB a coordonné et structuré avec succès une facilité de financement déliée de USD 3 milliards pour le Royaume d'Arabie saoudite (KSA)...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2021

Après Carrefour la semaine dernière, Danone s'apprête à faire couler beaucoup d'encre...

Publié le 19/01/2021

La cote américaine est attendue en hausse avant bourse ce mardi

Publié le 19/01/2021

Goldman Sachs, le géant new-yorkais de la banque d'affaires, a affiché des revenus historiques pour son quatrième trimestre...

Publié le 19/01/2021

Deuxième séance de cotations et deuxième séance de forte hausse pour Stellantis qui s'adjuge 5% à 14,1 euros en matinée sur la place parisienne...

Publié le 19/01/2021

AXA a annoncé l’extension de sa stratégie de smart working à l’ensemble de ses entités dans le monde. Cette stratégie vise à développer une organisation du travail hybride, qui combine…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne