En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 403.41 PTS
-0.16 %
5 418.50
+0.12 %
SBF 120 PTS
4 329.99
-0.16 %
DAX PTS
12 358.87
+0.00 %
Dowjones PTS
25 310.60
+0.49 %
7 445.69
+0.60 %
1.134
-0.51 %

Banque mobile : Crédit Agricole réplique à Orange Bank

| Boursier | 677 | Aucun vote sur cette news

Le Crédit Agricole peaufine une nouvelle offre banque mobile pour répondre à l'offensive d'Orange Bank, selon le site internet des 'Echos'.

Banque mobile : Crédit Agricole réplique à Orange Bank
Credits Reuters

Alors qu'Orange s'apprête à faire irruption dans la banque en ligne avec Orange Bank, annoncée pour le 2 novembre, le Crédit Agricole peaufine de son côté une offre ambitieuse de banque mobile, a affirmé jeudi soir le site internet des 'Echos'.

Selon les informations du quotidien économique, la banque verte va proposer vers la fin du mois de novembre une offre bancaire simplifiée se composant d'un compte courant, accessible via un téléphone mobile, et d'une carte de paiement, le tout "à un tarif que l'on imagine proche de celui proposé par Orange Bank".

De son côté, Orange Bank promet un principe de gratuité pour ses services, mais seulement pour les utilisateurs actifs. Crédit Agricole ne s'oriente a priori pas vers la gratuité, mais envisage plutôt un "package" bien délimité avec une tarification très faible, sans frais supplémentaires.

La Banque Verte entend en outre capitaliser sur son réseau commercial, forte de 7.000 agences sur le territoire français. Ainsi, un client rencontrant des problèmes, ou souhaitant poursuivre vers des offres de crédit, ou d'épargne, pourra ainsi être accueilli par un conseiller en agence, précisent 'Les Echos'.

Face à la concurrence accrue des nouveaux acteurs bancaires en ligne, les banques classiques sont forcées de réagir à l'évolution de leur clientèle, qui exige désormais d'accéder aussi simplement que possible à des services bancaires basiques, au prix le plus bas.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

L'international français avait exprimé, à plusieurs reprises, sa volonté d'obtenir un temps de jeu plus régulier...

Publié le 14/08/2018

Innelec Multimedia a réalisé un chiffre d’affaires de 14,2 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018/2018 (clos fin juin). Ce chiffre est en baisse de 7,2% à données publiées et…

Publié le 14/08/2018

Net recul de l'activité caoutchouc, en raison de la baisse des prix.

Publié le 14/08/2018

SII a enregistré au cours de 1er trimestre de l'exercice 2018/2019 un chiffre d'affaires de 147,61 ME, en croissance de 13,9%...

Publié le 14/08/2018

En juillet 2018, le trafic de Paris Aéroport est ressorti en hausse de 3,7% par rapport au mois de juillet 2017, avec 10,4 millions de passagers accueillis, dont 7,2 millions à Paris-Charles de…