En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 062.92 PTS
-0.65 %
5 066.50
-0.55 %
SBF 120 PTS
4 053.14
-0.60 %
DAX PTS
11 477.93
-0.40 %
Dowjones PTS
25 339.99
+1.15 %
7 157.21
+0.00 %
1.157
+0.07 %

Axa exclut charbon et sable bitumineux de ses activités d'assurance

| Boursier | 315 | Aucun vote sur cette news

Le groupe prend des engagements pour l'avenir et réduit son exposition passée...

Axa exclut charbon et sable bitumineux de ses activités d'assurance
Credits Reuters

Après les banques, avec des engagements plus ou moins stricts selon les établissements, c'est au tour des assureurs français de formuler des promesses pour lutter contre le réchauffement climatique. Axa a dévoilé ce matin son dispositif, qui passe par des investissements verts accrus, la poursuite de la sortie de projets polluants et l'engagement pris pour l'avenir de ne plus assurer aucun projet de construction de centrale à charbon ni d'entreprise d'extraction de sables bitumineux et de pipelines associés.

Une approche saluée par 'Les Amis de la Terre' et l'ONG allemande Urgewald, qui se réjouissent que l'assureur soit le "premier grand investisseur à utiliser la Global Coal Exit List" pour le charbon et qu'il envoie un message fort outre-Atlantique sur les sables bitumineux. "Axa va beaucoup plus loin que les autres investisseurs internationaux, tels que le fonds de pension du gouvernement norvégien et Allianz", a déclaré la directrice d'Urgewald, Heffa Schücking.

Axa s'est par ailleurs associé à l'International Finance Corporation pour lancer un partenariat doté de 500 millions de dollars en faveur des projets d'infrastructures liés au climat dans les pays émergents, avec un financement du secteur privé.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

Sodexo, spécialiste mondial des services de qualité de vie, a annoncé plusieurs évolutions au sein du groupe : Juliette Dufourmantelle, a été nommée Directrice Générale, Ministères &…

Publié le 15/10/2018

LCM reste à l’Achat sur GL Events, et abaisse son objectif de cours de 29 à 26 euros. L’augmentation de capital de 107 millions d’euros va permettre au groupe de conclure ses acquisitions en…

Publié le 15/10/2018

Engie et le fonds de pension canadien CDPQ (Caisse de dépôt et placement du Québec) prévoient de proposer 9 milliards de dollars pour acquérir le réseau de gazoducs du brésilien Petrobras, a…

Publié le 15/10/2018

La confiance revient rapidement