En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 896.92 PTS
-
4 879.5
-
SBF 120 PTS
3 892.27
-
DAX PTS
10 924.70
-0.04 %
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.06 %
1.136
+0.01 %

Attention à 2018 pour Vallourec, prévient le Crédit Suisse

| Boursier | 1259 | 3.67 par 3 internautes

L'année prochaine sera un exercice de redressement pour la société. Pas aussi évident que ça pour le Crédit Suisse...

Attention à 2018 pour Vallourec, prévient le Crédit Suisse
Credits Vallourec

La hausse initiale n'a pas tenu sur Vallourec, en dépit de commentaires plutôt élogieux des analystes après la publication des résultats du troisième trimestre et le relèvement des projections annuelles. Le titre perd même 4,1% à 4,89 euros en fin de matinée, sur un marché qui reste nerveux et qui pourrait enchaîner une 5ème séance consécutive dans le rouge. L'action avait regagné du terrain dernièrement dans la perspective de résultats plus favorables que prévu, ce qui peut aussi expliquer des prises de profits.

Parmi les voix dissonantes du jour, on trouve celle du Crédit Suisse, qui a laissé sa recommandation "sousperformance" inchangée, mais qui a également réduit de 4,70 à 4,10 euros son objectif de cours. "Même si j'avais relevé mes prévisions de résultats 2017 avant la publication des chiffres du troisième trimestre, il devient de plus en plus clair qu'il y a un manque de catalyseurs positifs pour les bénéfices en 2018", explique l'analyste Mike Shillaker. En effet, même si le marché des tubes pétroliers (OCTG) s'est largement redressé aux États-Unis, la stagnation des cours du baril, du nombre de forages et par conséquent des prix ne permettront pas de maintenir la dynamique au premier semestre 2018, selon le spécialiste. Et comme le reste du monde n'est pas en phase de reprise... Shillaker reste persuadé qu'il y a un risque sur les cash-flows et que le renforcement du bilan aura à en souffrir. Le nouvel objectif de cours de 4,10 euros a été établit en utilisant un multiple de 19,2 fois le ratio EV/EBITDA 2018. C'est celui que l'analyste a utilisé pour Tenaris en 2016 et 2017, mais qui est décalé pour Vallourec qu'il considère comme un acteur qui profitera de la reprise plus tard que son rival.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Onxeo examine toutes les voies de recours et de négociation possibles...

Publié le 13/12/2018

Le Conseil d'administration d'ARTEA (Code ISIN : FR0012185536/ Mnémonique : ARTE), réuni le 20 novembre 2018, a décidé la mise en oeuvre du programme de rachat…

Publié le 13/12/2018

Ivry, 13 décembre 2018   Information réglementée PUBLICATION DU NOMBRE D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL ET DU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE…

Publié le 13/12/2018

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropaCorp a essuyé une perte nette, part du groupe de 88,9 millions d’euros contre - 70,6 millions d’euros, un an plus tôt. Le groupe a enregistré des…

Publié le 13/12/2018

Depuis le dernier trimestre 2017, début du partenariat entre le spécialiste du marketing point de vente MEDIA 6 et Lucibel, la collaboration entre les...