5 296.68 PTS
-0.24 %
5 293.0
-0.26 %
SBF 120 PTS
4 239.07
-0.29 %
DAX PTS
12 436.78
-0.20 %
Dowjones PTS
24 962.48
+0.66 %
6 761.85
+0.00 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Atos crée un aréopage NFV avec de grandes technos américaines

| Boursier | 114 | 3 par 1 internautes

Atos NFV disposera d'un laboratoire à Grenoble...

Atos crée un aréopage NFV avec de grandes technos américaines
Credits Philippe Wojazer / Reuters

Atos a scellé un gros accord multifournisseurs dans la virtualisation des fonctions réseaux, ou "NFV". Cette puissante alliance comprend, outre la SSII française, Dell EMC, Intel, Juniper Networks, Red Hat et VMware. Elle va proposer aux opérateurs de télécommunications des solutions pour relever le défi de la migration des réseaux télécom d`un modèle physique traditionnel vers un environnement virtuel moderne. L`alliance, baptisée Atos NFV, va en outre lancer un laboratoire mondial NFV pour promouvoir un environnement "DevOps", conçu pour simuler des scénarios et situations en contexte réel. Le laboratoire est installé à Grenoble.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

Et de quatre pour Arkema...

Publié le 23/02/2018

Oddo BHF reste à l'achat

Publié le 23/02/2018

+59% de croissance...

Publié le 23/02/2018

Le groupe doit financer sa mue : il pioche dans son rendement.

Publié le 23/02/2018

48 euros dans le viseur

CONTENUS SPONSORISÉS