En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 962.50 PTS
-1.80 %
4 978.50
-1.42 %
SBF 120 PTS
3 988.33
-1.51 %
DAX PTS
11 288.44
-2.05 %
Dowjones PTS
24 995.78
-1.27 %
7 012.82
-1.80 %
1.146
-0.04 %

Aston Martin quasi stable dans les premiers échanges à Londres

| Boursier | 116 | Aucun vote sur cette news

Aston Martin a fixé le prix de son IPO à 19 livres par action...

Aston Martin quasi stable dans les premiers échanges à Londres
Credits Reuters

Aston Martin a fixé le prix de son IPO à 19 livres par action. Le constructeur automobile semble ainsi avoir opté pour la prudence après avoir déjà resserré la fourchette de prix de son introduction en début de semaine entre 18,5 et 20 livres. A 19£ par titre, l'opération valorise le groupe britannique 4,3 Mds£, soit environ 15% de moins que l'objectif maximum initialement fixé par AM.

A ce niveau, la société, dont la fameuse DB5 a été immortalisée par James Bond, est néanmoins valorisée sur des ratios très élevés, à plus de 20 fois les résultats du premier semestre. Un ratio plus proche des groupes de luxe que des constructeurs automobiles...

Aston Martin, dont les débuts sur le marché sont attendus dans la matinée, est le premier constructeur automobile britannique à intégrer la bourse londonienne depuis Jaguar en 1994.

25% du capital sur le marché

En plein redressement, Aston Martin, qui a commercialisé plus de 5.000 exemplaires l'an passé, veut écouler entre 6.200 et 6.400 véhicules en 2018. Il vise, à moyen terme, la construction de près de 10.000 unités par an... L'entreprise est majoritairement détenue par des groupes de capital-investissement koweïtien et italien. Elle a mis 25% de son capital sur le marché, soit environ 57 millions de titres.

Le titre quasi stable dans les premiers échanges

Le titre évolue autour de son prix d'introduction dans les premiers échanges. Les premiers mois de négociation post-introduction peuvent être difficiles comme euphoriques et ne sont pas toujours un bon prédicteur de la performance future du titre. Ferrari peut en témoigner.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Tradez sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Les mois de septembre et octobre augurent d'une augmentation de l'activité "professionnelle"...

Publié le 23/10/2018

Eurofins Scientific gagne désormais 3,4% à 417,8 euros, dans un volume toutefois assez limité...

Publié le 23/10/2018

3M a publié ses résultats du troisième trimestre. Ainsi les revenus s'élèvent à 8,15 milliards de dollars contre 8,17 milliards un an plus tôt. Le bpa a augmenté de 10,7% à 2,58 dollars,…

Publié le 23/10/2018

Orange Business Services et Telespazio, société commune de Leonardo et Thales, annoncent s’unir pour fournir des services de télécommunication par satellite au Ministère des Armées. Les deux…

Publié le 23/10/2018

Un des points faibles historiques d’Atos est revenu le hanter pour la deuxième publication consécutive : la faiblesse de sa croissance organique. Déjà décevante au premier semestre, elle…