En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 775.68 PTS
-0.84 %
4 777.00
-0.74 %
SBF 120 PTS
3 790.51
-0.73 %
DAX PTS
12 155.52
-0.18 %
Dow Jones PTS
27 685.38
+0. %
11 504.52
+0. %
1.182
+0.14 %

Asie : prudence affichée

| Boursier | 186 | Aucun vote sur cette news

Les places financières de la zone Asie-Pacifique sont hésitantes ce mardi matin, à l'image de la Bourse de Tokyo quasiment stable, tandis que Shanghai...

Asie : prudence affichée
Credits Reuters

Les places financières de la zone Asie-Pacifique sont hésitantes ce mardi matin, à l'image de la Bourse de Tokyo quasiment stable, tandis que Shanghai et Seoul reculent de 0,1%. Hong Kong est inchangée et Taiwan perd 0,2%... Hier soir, pourtant, la Bourse de New York a progressé, soutenue par les grandes valeurs technologiques, malgré le peu de progrès entre la Maison Blanche et le Congrès en vue de l'adoption d'un nouveau plan de soutien à l'économie américaine, à l'approche des élections du 3 novembre... Il est vrai que les volumes d'échanges étaient réduits en raison du 'Colombus Day' aux Etats-Unis. Les investisseurs se préparent aussi à la saison des résultats d'entreprises du 3e trimestre. Le coup d'envoi sera donné cette semaine par les grandes banques américaines, dont Citigroup et JP Morgan Chase, ainsi que d'autres sociétés du S&P 500 comme Delta Air Lines, Johnson & Johnson ou encore Honeywell.
A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,88% à 28.837 points, tandis que l'indice large S&P 500 prend 1,64% à 3.534 pts et que le Nasdaq Composite a bondi de 2,56% à 11.876 pts. La semaine dernière, les trois indices avaient déjà nettement progressé, respectivement de 3,2%, de 3,8% et de 4,5% pour le Nasdaq. Du côté des valeurs, les technologiques ont fait le show avec Twitter qui a bondi de 5,1% après une recommandation positive de Deutsche Bank, qui a aussi relevé ses objectifs de cours pour d'autres valeurs internet, dont Facebook (+4,2%) et Alphabet (+3,5%) en tablant sur un hausse des revenus de la publicité en ligne.

Vedette du jour, Apple a flambé de 6,3% avant la présentation, mardi soir, par la firme à la pomme de sa nouvelle gamme d'iPhone 12, les premiers qui seront compatibles avec les réseaux 5G. Amazon a grimpé de 4,7% à la veille du coup d'envoi de son opération de promotions en ligne, la "Prime Day", reportée en juillet pour cause de coronavirus...

La Chine au rebond

En Asie ce matin, les importations chinoise ont progressé en septembre à leur rythme le plus élevé depuis le début de l'année, tandis que les exportations ont continué de croître, à la faveur de la levée les restrictions sanitaires. D'après les statistiques publiées mardi par les douanes chinoises, les exportations ont marqué le mois dernier une hausse de 9,9% en rythme annuel, alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient une progression de 10% après une hausse de 9,5% en août.
Ces données suggèrent que les exportateurs chinois se relèvent de l'impact de la pandémie de coronavirus sur les commandes en provenance de l'étranger, les firmes de la deuxième puissance économique mondiale tentant de profiter des capacités de production réduites de leurs concurrents pour s'emparer de parts de marché.
Toutefois des analystes préviennent que les exportations pourraient bientôt atteindre un pic alors que la demande pour le matériel de protection sanitaire fabriqué en Chine décline...

Les données officielles montrent que les importations de la Chine ont rebondi, marquant une progression de 13,2% en septembre après un déclin de 2,1% le mois précédent et battant largement le consensus qui ressortait à +0,3%.
L'excédent commercial de la Chine en septembre est ressorti à 37 milliards de dollars, selon les données des douanes, contre 58,93 milliards de dollars en août, alors que les économistes anticipaient en moyenne un montant de 58 milliards de dollars.
Quant à l'excédent commercial chinois avec les Etats-Unis, il s'est réduit le mois dernier, s'établissant à 30,75 milliards de dollars contre 34,24 milliards de dollars en août...

Vers une baisse des bénéfices moins forte au T3 qu'au T2

Sur le front des résultats d'entreprises, les analystes s'attendent à ce que le pire soit passé au 3e trimestre, malgré la poursuite de l'épidémie de coronavirus, qui repart de plus belle en Europe depuis la fin de l'été... Selon le consensus de Wall Street, la forte chute des bénéfices observées au 2e trimestre devrait avoir ralenti au 3e trimestre à la faveur d'un rebond de l'économie mondiale, après la fin des confinements décrétés pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Les marchés suivront de très près les prévisions faites par les entreprises pour le 4e trimestre et au-delà, pour 2021.

Les bénéfices des entreprises du S&P 500 avaient plongé de 31,4% au 2e trimestre par rapport à la même période de 2019, après un recul de 14,1% au 1er trimestre. Pour le 3e trimestre, le consensus établi par le cabinet Factset s'attend encore à un recul des profits, de l'ordre de 20,5%... Mais pour la première fois depuis 6 mois, les prévisions ont été revues à la hausse au cours du 3e trimestre. Fin juin, les marchés tablaient en effet sur une chute encore plus forte, de 24,4%.
Pour l'instant, les bénéfices du 4e trimestre sont encore attendus en baisse, de l'ordre de 12,7% sur un an, avant un rebond espéré en 2021, ce qui dépendra notamment de la mise au point ou non d'un vaccin contre le coronavirus en début d'année...

Le plan de soutien de l'économie US se fait attendre...

Outre les résultats d'entreprises, les investisseurs continuent de parier sur l'adoption d'un nouveau plan de relance budgétaire aux Etats-Unis, même si les négociations politiques n'ont toujours pas abouti... A la fin de la semaine dernière, la Maison Blanche a signalé son accord pour un plan de 1.800 milliards de dollars, qui se rapproche des 2.200 Mds$ proposés par les Démocrates du Congrès. Toutefois, ni la chambre (dominée par les Démocrates), ni le Sénat contrôlé par les républicains) n'ont donné ce lundi des signes positifs en faveur de ce plan soutenu par Donald Trump... Néanmoins, le présidente de la chambre, Nancy Pelosi, et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, ont prévu de poursuivre lundi leurs entretiens pour tenter de trouver un compromis.

De son côté, Donald Trump a repris sa campagne électorale après avoir annoncé dimanche ne plus être porteur du coronavirus et donc de ne plus être contagieux. A trois semaines de l'élection présidentielle, le président républicain est nettement en retard sur Joe Biden dans les sondages, qui donnent au candidat démocrate une avance de 10 à 12 points en termes de voix au niveau national...
Mais compte-tenu du mode de scrutin indirect de l'élection présidentielle américaine, les pointages pré-électoraux ne se traduisent pas forcément de la même manière en termes de grands électeurs dans chacun des 50 Etats américains.

Le pétrole repart en baisse, l'or consolide

Le pétrole a commencé la semaine en nette baisse lundi, le contrat de novembre sur le baril de brut léger américain (WTI) abandonnant 2,9% à 39,45$ sur le Nymex, tandis que le contrat sur le Brent pour livraison en décembre a reculé de 2,6% à 41,75$. La semaine dernière, les deux variétés de pétrole avaient repris plus de 9% sur la semaine (+9,6% pour le WTI, +9,1% pour le Brent), profitant des espoirs de plan de relance aux Etats-Unis, mais aussi de l'ouragan Delta dans le Golfe du Mexique. Lundi, la production a redémarré dans cette région, mais aussi en Norvège (après une grève) et en Libye, où la situation intérieure s'est améliorée...

Malgré le retour d'un certain appétit pour le risque, l'or reste ferme à 1.912$ l'once. Le métal jaune a gagné 1% la semaine dernière, ce qui a porté son avancée à 26% depuis le début de l'année, grâce aux incertitudes économiques et à la crise sanitaire.
Sur le marché des changes, l'euro campe sur les 1,18$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/10/2020

Spie Facilities, filiale française du groupe Spie, spécialiste des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, a annoncé l'accélération du déploiement de…

Publié le 27/10/2020

Sans surprise, Bruxelles a autorisé, à la mi-journée, l'acquisition de Play Communications par Iliad...

Publié le 27/10/2020

Harley Davidson a levé le voile mardi sur des résultats nettement supérieurs aux attentes lors du troisième trimestre 2020. Ainsi, l’iconique constructeur américain de motos a enregistré sur…

Publié le 27/10/2020

Résultats trimestriels meilleurs que prévu et changement de stratégie permettent à HSBC de gagner 6,87% à 341,30 pence. Prenant acte que la faiblesse des taux d'intérêt est là pour durer, la…

Publié le 27/10/2020

Generix plonge de 13% à 6,8 euros à la mi-journée, plombé par son point trimestriel...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne