En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 056.23 PTS
-
4 966.00
-
SBF 120 PTS
3 979.78
-
DAX PTS
12 799.97
-
Dow Jones PTS
26 085.80
+0.04 %
10 602.21
+0. %
1.134
-0.03 %

Asie : fin de semaine en hausse

| Boursier | 154 | Aucun vote sur cette news

A l'issue d'une semaine irrégulière, les places de la zone Asie-Pacifique remontent, à l'image de la Bourse de Tokyo qui gagne 1,8%, avec Sydney qui...

Asie : fin de semaine en hausse
Credits Reuters

A l'issue d'une semaine irrégulière, les places de la zone Asie-Pacifique remontent, à l'image de la Bourse de Tokyo qui gagne 1,8%, avec Sydney qui prend 1,5% et Seoul en hausse de 1,2%. Bombay monte de 0,6%, Taiwan prend 0,4%, Shanghai +0,3%. Seule la bourse de Hong Kong recule de 0,9% toujours sur fond de tensions politiques. Hier soir, la Bourse de New York a terminé une séance chaotique en hausse de plus de 1%, regagnant une partie du terrain perdu la veille. Les valeurs bancaires ont rebondi : Après un long lobbying de Donald Trump et du Parti républicain, les autorités américaines de régulation bancaire ont en effet assoupli jeudi la "règle Volcker" mise en oeuvre après la crise financière de 2007-2009, qui restreignait la capacité des banques à s'engager dans des investissements risqués avec l'argent de leurs clients.

En contrepartie, la Réserve fédérale américaine a décidé de limiter les dividendes des grandes banques et de leur interdire les rachats d'actions au troisième trimestre au vu des résultats de tests de résistance effectués sur 34 établissements financiers face à divers scénarios de récession liés à la pandémie de coronavirus. Ces "stress tests", qui ont concerné certaines des plus grandes banques des Etats-Unis comme Goldman Sachs ou JPMorgan & Chase, montrent que les 34 établissements pourraient subir jusqu'à 700 milliards de dollars (624 milliards d'euros) de pertes sur créances dans le pire scénario d'une reprise en "W" après la crise.
La Fed estime que les banques devraient pouvoir faire face à une récession sévère et prolongée mais que plusieurs d'entre elles se retrouveraient proches des exigences minimales de fonds propres.
En conséquence, la banque centrale a annoncé qu'elle plafonnait le montant des dividendes que les établissements financiers pourront verser au titre du troisième trimestre, qui ne pourront être supérieurs à ceux du deuxième trimestre. Au maximum, le dividende ne pourra excéder la moyenne du bénéfice net au cours des quatre derniers trimestres.
La Fed a également décidé d'interdire les rachats d'actions, autre moyen de rémunération des actionnaires, au moins durant le troisième trimestre.

Le Texas interrompt son processus de déconfinement

Sur le front sanitaire, plus de la moitié des Etats américains continuent d'afficher ces derniers jours une hausse du nombre de nouveaux cas de coronavirus, notamment au Texas, en Floride, Californie, Arizona, Mississippi et au Nevada, qui ont connu un nombre record de cas ces derniers jours. Le pays a dénombré près de 36.000 cas de plus en 24 heures, pratiquement un record, puisque le pic affiché fin avril s'était affiché à 36.426. Face à ce rebond des contaminations, le gouverneur républicain du Texas a annoncé qu'il interrompait le processus de levée des restrictions dans son Etat, et a appelé les Texans a respecter les mesures barrières (masques, lavage des mains, distanciation).
Parmi les sujets d'inquiétude figurent les capacités d'accueil en soins intensifs de la ville texane de Houston qui arrivent à saturation.

Bombe à retardement ?

Lors d'une conférence de presse, le Dr Robert Redfield, directeur du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), s'est dit jeudi "très inquiet de la situation qui pourrait survenir en automne, lorsque la grippe et le coronavirus seront présents simultanément". Il a appelé les Américains a respecter les mesures de distanciation sociale, notre "arme la plus puissante" et a prévenu que le CDC avait constaté que les formes graves du virus touchaient désormais des populations plus jeunes et pas seulement les plus de 65 ans. L'organisme a élargi sa liste des maladies qui rendent le Covid-19 encore plus dangereux pour ceux qui le contractent.

Le CDC a estimé qu'environ 24 millions d'Américains (10 fois plus que ceux révélés par les tests) pourraient avoir été contaminés, soit environ 6% de la population américaine de 330 millions. Les Etats-Unis restent de loin le pays le plus endeuillé par la pandémie, la barre des 120.000 morts ayant été franchie lundi. Jeudi soir, le compteur de l'Université américaine Johns Hopkins faisait état de plus de 122.000 décès pour près de 2,4 millions de cas aux USA. Au total, le Covid-19 a tué plus de 484.000 personnes dans le monde et en a contaminé près de 9,5 millions.

Pétrole et dollar en hausse

Le pétrole a rebondi après avoir plongé de plus de 5% mercredi, dans la crainte d'une reprise économique moins vigoureuse que prévue. Le baril de brut léger américain WTI pour livraison août a repris jeudi soir 2% à 39,20$ sur le Nymex, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord d'échéance août a regagné du terrain à 41,65$.
L'or corrige pour la 2e séance d'affilée, après avoir frôlé mardi les 1.800$ l'once, à 1.770$ l'once. Le métal jaune gagne cependant 16% depuis le début de l'année.
Sur le marché des changes, l'euro recule à 1,1220$. Du côté des taux, le rendement du T-Bond à 10 ans a cédé 1 point de base pour revenir à 0,67%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/07/2020

La mise en oeuvre du projet de modification du plan de SFA de Solocal reste soumise à la réalisation de certaines conditions suspensives...

Publié le 13/07/2020

Après impôt et résultat des sociétés mises en équivalence, le résultat net recule moins fortement que le résultat opérationnel sur un niveau de 26,9 ME pour l'exercice 2019-2020...

Publié le 13/07/2020

Le retrait obligatoire des actions April non détenues par Andromeda Investissements à l'issue de l'offre publique de retrait (à l'exception des 105...

Publié le 13/07/2020

Inventiva, qui a connu une ascension exceptionnelle au cours des derniers mois, consolide de 14,4% à 10,8 euros ce lundi...

Publié le 13/07/2020

Cette opération intervient conformément à son intention exprimée dans le cadre de l'offre...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne