En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
-
4 880.50
+2.08 %
SBF 120 PTS
3 851.36
-
DAX PTS
12 646.98
+2.71 %
Dow Jones PTS
26 664.40
+0.89 %
11 055.08
+1.37 %
1.175
-0.07 %

Asie : début de semaine en nette hausse

| Boursier | 228 | Aucun vote sur cette news

La tendance est à la hausse ce lundi matin sur les places de la zone Asie-Pacifique, alors que les espoirs de vaccin contre le Covid-19 ont été...

Asie : début de semaine en nette hausse
Credits Reuters

La tendance est à la hausse ce lundi matin sur les places de la zone Asie-Pacifique, alors que les espoirs de vaccin contre le Covid-19 ont été relancés ce week-end par Donald Trump et que les signes de redressement économique se multiplient dans le monde malgré la poursuite de la pandémie de coronavirus... La Bourse de Shanghai grimpe de 4,5%, suivie de Hong Kong en hausse de 3,7%, tandis que Tokyo s'adjuge 2%, Seoul monte de 1,6% et Taiwan de 1,4%. Bombay est en progression de 1%. Seule la bourse de Sydney reste à la traîne, en repli de 0,3%. Lors de la fête nationale américaine, Donald Trump a tenu à rassurer les foules ce week-end à l'occasion des célébrations du 4 juillet, proclamant haut et fort qu'un vaccin ou un traitement contre le Covid-19 serait "probablement disponible bien avant la fin de l'année" (...) "Nous avons réalisé énormément de progrès... Notre stratégie fonctionne bien", a-t-il déclaré à l'occasion d'un discours célébrant la fête nationale US.

Rappelons que la Bourse de New York avait terminé en hausse jeudi soir une semaine écourtée par un long week-end de trois jours afin de célébrer l'"Independence Day" aux Etats-Unis... Les marchés ont par ailleurs salué la publication d'un rapport de l'emploi de nouveau encourageant aux Etats-Unis en juin, avec 4,8 millions de créations de postes. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,36% à 25.827 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,45% à 3.130 pts et que le Nasdaq Composite, a grimpé de 0,52% à 10.207 pts, signant un deuxième record historique d'affilée.
Sur la semaine entière, les indices américains ont grimpé, de 3,2% pour le Dow Jones, de 4% pour le S&P 500, et de 4,6% pour le Nasdaq, dans l'espoir d'une reprise économique en "V".

Les créations d'emploi dépassent les attentes, Trump se réjouit

Le rapport mensuel sur l'emploi US a donc apporté de bonnes surprises, avec 4,8 millions de créations de postes non-agricoles aux Etats-Unis en juin, bien plus que le consensus de 3 millions. L'économie américaine avait déjà recréé 2,699 millions de postes en avril, un chiffre révisé à la hausse ce jeudi. Cela a permis au taux de chômage de régresser à 11,1% en juin (contre 12,4% de consensus), après 13,3% en mai et un pic de 14,7% en avril. En revanche, le salaire horaire moyen a baissé de 1,3% en juin, en comparaison avec mois précédent.
Donald Trump s'est bien évidemment aussitôt félicité de ces chiffres : Lors d'une brève conférence de presse la Maison-Blanche, le président américain les a qualifiés de "spectaculaires", et a promis "un superbe troisième trimestre", à l'approche de l'élection présidentielle du 3 novembre. "La bonne chose c'est que ces chiffres vont sortir juste avant l'élection, donc les gens pourront les voir", s'est-il encore réjoui...
"Les annonces prouvent que notre économie est en train de se remettre à vrombir, dans certains secteurs nous éteignons les flammes et cela marche très bien", a déclaré le président républicain. Plus prudent, le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a souligné que "le travail n'est pas terminé" dans le processus de reprise. "Je serai inquiet tant que nous n'avons pas ramené tout le monde sur le marché de l'emploi", a-t-il précisé. Avant la crise sanitaire, le taux de chômage aux Etats-Unis s'affichait à 3,5% en février, au plus bas depuis 50 ans.

Le scénario de la reprise en V va-t-il se poursuivre ?

L'enquête mensuelle d'ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis, l'ISM américain du secteur manufacturier et les ISM chinois ou européens, avait déjà milité en faveur de l'hypothèse d'une reprise en V un peu plus tôt dans la semaine, même si de nombreux économistes restent prudents pour les prochains mois, alors que les cas de coronavirus ne cessent d'augmenter.
Les données hebdomadaires de l'emploi, qui portent sur la semaine dernière (non incluse dans le rapport de juin) montraient que le nombre de demandeurs d'emplois continue de diminuer, même s'il reste supérieur à un million pour la quinzième semaine consécutive... Pour la semaine close au 27 juin, les inscriptions au chômage ont ainsi atteint 1,427 million, contre 1,482 million la semaine précédente, mais supérieures au consensus, qui était positionné à 1,36 million. Il faudra donc attendre encore quelques temps pour mieux analyser le redémarrage du marché de l'emploi, l'amélioration mensuelle provenant surtout de réembauches, qui pourraient avoir été freinées fin juin par la résurgence de la pandémie outre-Atlantique.

Ce lundi, sur les devises, l'euro revient à 1,1285/$, tandis que le Brent grimpe à 43$ le baril. L'or débute la semaine à 1.776$ l'once.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/08/2020

Natixis a essuyé au deuxième trimestre une perte nette de 57 millions d’euros contre un bénéfice net de 346 millions d’euros, un an auparavant. Hors exceptionnels, il est ressorti à 4…

Publié le 03/08/2020

Media 6 a annoncé la nomination de Monsieur Nicolas Le Cam, en qualité de directeur financier du groupe. Il succède ainsi à Monsieur Jean-Francois Fozzani, à compter du 1er août 2020, à la…

Publié le 03/08/2020

Euoplasma a annoncé que, dans le cadre du contrat d'émission de bons d'émission d'obligations convertibles en actions nouvelles avec bons de souscription d'actions attachés le cas échéant conclu…

Publié le 03/08/2020

En parallèle à la publication des comptes du deuxième trimestre, Natixis annonce que son conseil d’administration, réuni lundi, a annoncé le départ de François Riahi qui quitte ses fonctions…

Publié le 03/08/2020

ACCORRésultat 1er semestre (Après clôture)DIAGEORésultat annuelNEURONESChiffre d'affaires 1er semestre (Après clôture)VALNEVARésultat 1er semestresource : AOF

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne