5 366.15 PTS
+0.48 %
5 364.00
+0.55 %
SBF 120 PTS
4 270.60
+0.45 %
DAX PTS
13 167.54
+0.83 %
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+1.11 %
Nikkei PTS
22 416.48
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Arkema va devoir rendre des comptes à Crosby

| Boursier | 82 | 3 par 1 internautes

Le chimiste assure qu'il a répondu de façon adéquate à la dégradation de la situation sur son site texan durant l'ouragan Harvey. Les autorités vont vérifier.

Arkema va devoir rendre des comptes à Crosby
Credits Arkema

Il fallait s'y attendre : l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a ouvert une enquête sur les événements qui se sont produits sur le site Arkema de Crosby, au Texas, conséquence des inondations provoquées par l'ouragan Harvey. Plusieurs incendies ont éclaté sur le complexe chimique à cause de la combustion des peroxydes organiques qui ne pouvaient plus être réfrigérés faute de courant électrique et de submersion du système de seconde ligne. L'EPA va chercher à déterminer si toutes les obligations réglementaires avaient été respectées. Elle a adressé dès la semaine dernière un courrier à la filiale américaine du groupe français pour recueillir des informations à ce propos.

Arkema ne doutait pas qu'il serait mis en cause. Le groupe a multiplié les déclarations de transparence ces derniers jours, en communiquant largement avant même que le peroxyde organique ne s'embrase. Hier, il a précisé qu'en dépit des incendies et de la submersion des installations sous deux mètres d'eau, l'usine n'a subi que peu de dégâts, hormis sur les remorques réfrigérées de stockage touchées par les flammes. Il n'y a pas eu d'explosion. "Les incendies n'ont eu que des effets limités sur l'ensemble des bâtiments, stockages et unités de production de l'usine", a fait savoir la direction du site, qui a salué la coopération entre ses équipes et les autorités. Arkema a prévu de tirer les enseignements de cet événement, en particulier sur le maintien de la réfrigération pour le stockage des peroxydes organiques, et estime avoir pris très rapidement les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des riverains. La mise en place d'un centre d'appels pour la population et un don de 500.000 dollars n'ont pas suffi à éteindre toute polémique. Arkema a déjà été assigné jeudi dernier par des policiers et un membre du personnel médical qui patrouillaient dans la zone de l'usine lorsque le premier incendie s'est déclaré. Ils ont affirmé avoir été pris de vomissements et de difficultés de respiration et accusent le chimiste de n'avoir pas suffisamment alerté sur les risques d'inhalation de substances nocives. Arkema s'est défendu en rappelant que la zone d'évacuation avait été décidée très tôt et que sa communication sur les risques avait été transparente. Il n'est pas exclu que d'autres mises en cause interviennent.

Plusieurs agences enquêtent

Quant au volet purement environnemental, il est lui aussi entre les mains de l'EPA. Saisi par la sécurité civile locale (Crosby et Comté de Harris), l'agence a fait savoir le 8 septembre que les prélèvements réalisés sur les eaux de surface en aval à l'extérieur de la zone d'évacuation initiale (périmètre de 1,5 miles soit 2,4 kilomètres environ) et près de l'usine n'avaient pas identifié de pollution chimique particulière. Elle met cependant en garde contre toute interprétation hâtive sur la qualité des eaux, qui peuvent être viciées de nombreuses manière en cas d'inondations. Les données collectées sont disponibles en ligne, ainsi que les observations réalisées depuis les airs avec un appareil spécialement équipé. Le Commission pour la qualité environnementale du Texas (TCEQ) et le Conseil de sécurité chimique des Etats-Unis ont également démarré des investigations. L'EPA a donné dix jours à Arkema pour fournir un compte-rendu détaillé des événements. Le groupe français a indiqué hier dans un communiqué qu'il "saura se défendre pour faire prévaloir ses droits et sa bonne foi".

Les financiers ne considèrent pas le risque Crosby comme majeur pour le chimiste, loin de là. En bourse, la chaîne d'événements n'a pas eu de conséquences puisque le titre Arkema évoluait à 93,18 euros le 25 août, avant que les pluies diluviennes ne s'abattent sur la région de Houston. S'il a signé un plus bas à 91,28 euros le jour de l'annonce des incendies, il s'est vite remis d'aplomb pour clôturer à 95,35 euros hier soir. Le site de Crosby génère environ 30 millions de dollars de revenus annuels, moins de 0,4% du chiffre d'affaires global du groupe.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2017

Lors de la conférence annuelle de la RSNA 2017La toute dernière technologie offre de nouvelles modalités d'imagerie avec des vitesses et des...

Publié le 21/11/2017

L'Iran a mis en garde Total contre la perte de son investissement s'il se désengageait du champ gazier géant South Pars.

Publié le 21/11/2017

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre de l'exercice 2017 d'ESI s'établit à 24,9 ME, en recul de 2,4% à taux constants par rapport à la même période...

Publié le 21/11/2017

Sur les 9 premiers mois de l'exercice 2017, le groupe réalise un chiffre d'affaires de 51 ME

Publié le 21/11/2017

Au troisième trimestre, ESI Group a réalisé un chiffre d'affaires de 24,9 millions d'euros en baisse de 2,4% à taux de change constant. L'effet de change sur la période est négatif à hauteur de…

CONTENUS SPONSORISÉS