5 411.18 PTS
+0.59 %
5 409.00
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 306.93
+0.58 %
DAX PTS
13 135.02
+0.97 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.00 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Arkema dresse un bilan des inondations à Crosby

| Boursier | 119 | Aucun vote sur cette news

Le groupe a été mis en cause par des policiers qui ont inhalé des fumées toxiques...

Arkema dresse un bilan des inondations à Crosby
Credits Arkema

Arkema a dressé un bilan de la situation sur son site texan de Crosby, durement affecté par les inondations liées au passage de l'ouragan Harvey dans le sud des Etats-Unis. L'usine a été noyée sous deux mètres d'eau pendant plusieurs jours, ce qui a empêché la réfrigération des peroxydes organiques et conduit à leur combustion inéluctable. "Aujourd'hui, le site est largement intact hormis les dommages liés à l'inondation. Il n'y a pas eu d'explosion sur le site", explique le chimiste. Globalement, le feu a presque uniquement affecté les remorques réfrigérées de stockage, si bien que les incendies n'ont eu que des effets limités sur l'ensemble des bâtiments, stockages et unités de production de l'usine.

Le groupe a salué la coopération entre ses équipes et les autorités. Un centre de réclamations a été mis en place pour les riverains. Arkema a prévu de tirer les enseignements de cet événement sans précédent en particulier sur le maintien de la réfrigération pour le stockage des peroxydes organiques, et estime avoir pris très rapidement les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des riverains. Un don de 500.000 dollars a été effectué pour aider les populations affectées par Harvey. Cela ne suffira sans doute pas à éteindre la polémique. Arkema a déjà été assigné jeudi dernier par des policiers et un membre du personnel médical qui patrouillaient dans la zone de l'usine lorsque le premier incendie s'est déclaré. Ils ont affirmé avoir été pris de vomissements et de difficultés de respiration et accusent le chimiste de n'avoir pas suffisamment alerté sur les risques d'inhalation de substances nocives. Arkema s'est défendu en rappelant que la zone d'évacuation avait été décidée très tôt et que sa communication sur les risques avait été transparente. Il n'est pas exclu que d'autres mises en cause interviennent.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

Les discussions entre les deux groupes sont compliquées...

Publié le 24/11/2017

La société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius Biocapital, agissant pour le compte des fonds Vesalius Biocapital Holdings SA et Vesalius...

Publié le 24/11/2017

Valorisation généreuse

Publié le 24/11/2017

Le système repose sur un mini-drone et des communications sécurisées...

Publié le 24/11/2017

Un franchissement de seuil passif...

CONTENUS SPONSORISÉS