En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 223.47 PTS
-3.93 %
4 209.50
-4.22 %
SBF 120 PTS
3 305.56
-4.03 %
DAX PTS
9 562.79
-3.75 %
Dow Jones PTS
21 917.16
-1.84 %
7 813.50
+0. %

Application des nouvelles règles de gouvernance d'entreprise à Umicore

| Boursier | 421 | Aucun vote sur cette news

Le Conseil d'administration d'Umicore a passé en revue les implications du nouveau Code belge des sociétés et des associations et du Code belge de...

Application des nouvelles règles de gouvernance d'entreprise à Umicore
Credits Reuters

Le Conseil d'administration d'Umicore a passé en revue les implications du nouveau Code belge des sociétés et des associations et du Code belge de gouvernance d'entreprise 2020.

Dans le cadre du nouveau CSA, le modèle actuel de gouvernance d'entreprise d'Umicore, dans lequel le conseil a délégué certains pouvoirs de gestion à un comité de direction (conformément à l'article 524bis du précédent Code des sociétés belges), n'est plus disponible. En vertu des nouvelles règles, Umicore devra opter pour un modèle de gouvernance moniste ou dualiste. Le modèle dualiste prévoit un Conseil de surveillance, composé exclusivement d'administrateurs non exécutifs et dirigé par un Président, et un Conseil de direction, dirigé par le CEO. Les tâches et les responsabilités des deux organes sont clairement énoncées dans le nouveau CSA.

Après avoir examiné les caractéristiques des deux modèles de gouvernance, le Conseil est arrivé à la conclusion que, pour l'avenir, le modèle dualiste sera le plus approprié pour Umicore.

Cette proposition de changement de modèle de gouvernance sera soumise à l'approbation d'une assemblée générale extraordinaire au premier semestre 2020. Umicore soumettra simultanément une proposition de révision de ses statuts afin de les mettre pleinement en conformité avec le nouveau CSA.

Dans le cadre de son examen des règles de gouvernance, le Conseil a également décidé de ne pas proposer de résolution visant à accorder des droits de vote double aux actionnaires nominatifs détenant leurs actions depuis aux moins deux ans.

Le Code de Gouvernance 2020 ne devrait pas entraîner d'importantes modifications dans la pratique de gouvernance d'Umicore. La société mettra en oeuvre le Code de Gouvernance 2020 à partir de 2020 et rendra compte de la conformité à ses dispositions dans son rapport annuel. Au niveau de la rémunération, les administrateurs sont déjà partiellement rémunérés en actions, comme le prévoit le Code de Gouvernance 2020. Le Conseil, sur avis du Comité de rémunération, fixera en outre une exigence en matière de détention d'un nombre minimum d'actions par les membres exécutifs.

Thomas Leysen, Président d'Umicore, a commenté : "Le Conseil d'Umicore a examiné attentivement le nouveau CSA et le Code de Gouvernance 2020. L'impact le plus important de ces Codes est que notre modèle de gouvernance actuel ne sera plus disponible. Après avoir pris en compte tous les éléments, nous avons décidé de proposer aux actionnaires d'opter pour un modèle de gouvernance dualiste. Nous pensons que ce modèle reflète le plus fidèlement la façon d'opérer actuelle d'Umicore et qu'il apporte une grande clarté aux rôles et responsabilités de chaque organe. Nous sommes convaincus qu'il s'avérera bénéfique à Umicore dans la perspective de la poursuite de son développement au cours des années à venir."

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 01/04/2020

Afin de répondre aux recommandations du gouvernement relatives à la modération des dividendes versés, le Conseil d’administration de Gecina a décidé de proposer à l’Assemblée Générale la…

Publié le 01/04/2020

En France, l'indice PMI manufacturier d'IHS Markit est finalement ressorti à 43,2 en mars 2020, contre 42,9 en estimation flash et après 49,8 en février. « Les fermetures d’usines résultant de…

Publié le 01/04/2020

Orange indique avoir emprunté 1,5 milliard d'euros sur le marché obligataire en deux tranches. Une première tranche de 750 millions d’euros à 7 ans avec un coupon de 1,250% et une seconde de 750…

Publié le 01/04/2020

Plastic Omnium a décidé de réduire le dividende proposé pour l’année 2019 à 0,49 euro par action, contre 0,74 euro initialement proposé, soit une baisse de 34%. Le dividende sera voté lors…

Publié le 01/04/2020

Le Conseil d'administration de Société Gnérale a décidé de supprimer toute distribution de dividende au titre de l’exercice 2019. " En effet, la BCE souhaite qu’il n’y ait pas de décision…