En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 382.66 PTS
-0.80 %
5 377.50
-0.67 %
SBF 120 PTS
4 261.07
-0.88 %
DAX PTS
11 603.89
-1.57 %
Dowjones PTS
25 745.67
-0.55 %
7 380.75
+0.43 %
1.142
+0.02 %

Amoéba : +8%

| Boursier | 211 | Aucun vote sur cette news

Amoéba grimpe de plus de 8% ce vendredi à 2,58 euros, alors que le groupe a annoncé que sa substance active, Willaertia magna C2c maky sous forme...

Amoéba : +8%

Amoéba grimpe de plus de 8% ce vendredi à 2,58 euros, alors que le groupe a annoncé que sa substance active, Willaertia magna C2c maky sous forme lysée, avait une action élicitrice sur la vigne et une action directe par inhibition totale de la germination du mildiou de la vigne (Plasmopara viticola).

Amoéba explique que lorsqu'une plante est agressée par un pathogène, des récepteurs reconnaissent les signaux (molécules) émis par ce pathogène, ce qui déclenche une cascade d'événements intracellulaires conduisant à l'activation des systèmes de défense de cette plante et notamment la production d'hormones et de composés (protéines) anti-microbiens. Ces signaux sont appelés éliciteurs. L'apport de substances à activité élicitrice ou SDP (Stimulateurs de Défense des Plantes) est donc un moyen actuellement utilisé en biocontrôle pour protéger les cultures. Néanmoins, cette stratégie présente une efficacité variable selon les conditions environnementales. Les produits de biocontrôle sont donc généralement associés à des produits de protection des plantes ayant un effet direct sur le champignon pathogène.

"Ces données confortent l'intérêt du biocide développé... Cela ne change pas notre scénario, mais cela rassure sur une potentielle acceptation du dossier par les autorités autrichiennes" commente Portzamparc qui vise toujours un cours de 7,50 euros sur le dossier. Afin d'évaluer le caractère éliciteur de sa substance active, Amoéba a effectué, en collaboration avec la société Végépolys Innovation, des tests normalisés en qPFD (technique de biologie moléculaire quantifiant l'expression de 28 gènes de défense des plantes par dosage des ARN transcrits). Les résultats démontrent éliciteur aussi fort que le produit de référence (COS-OGA) sur les protéines PR (Pathogenesis Related protein) qui sont produites par la plante pour lutter contre les champignons phytopathogènes.

Effet direct

Parallèlement, afin de vérifier la présence d'une action directe sur le mildiou de la vigne (Plasmopara viticola), Amoéba a diligenté des tests en laboratoire auprès de la société Staphyt... Les résultats obtenus par une méthode de référence démontrent un effet direct sur le pathogène avec une inhibition totale de la germination des spores par contact avec la substance active. Dans l'état actuel des connaissances de la société, aucun agent de biocontrôle en substance naturelle commercialisé à ce jour ne possèderait une fonction élicitrice sur la vigne et une action directe d'inhibition de la germination du mildiou de la vigne.

"Combiner une action élicitrice forte sur la plante et une action directe sur le pathogène avec le même produit est une manière de proposer enfin au marché de la protection des plantes, un agent de biocontrôle dont l'efficacité aux champs pourrait être aussi élevée que les pesticides. C'est une alternative qui permettrait de réduire significativement l'emploi des pesticides conventionnels tout en protégeant le rendement de l'agriculteur", explique le PDG d'Amoéba, Fabrice Plasson.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/03/2019

Le Conseil d'administration de Foncière Euris proposera à l'Assemblée générale du 16 mai le versement d'un dividende de 2,15 euros...

Publié le 20/03/2019

Sa nouvelle mission consistera à développer et amplifier dans le monde, les excellents résultats obtenus en Asie...

Publié le 20/03/2019

Elior Group est entré en discussions exclusives...

Publié le 20/03/2019

Lors de l'Assemblée générale qui se tiendra le 20 juin, il sera proposé le versement d'un dividende de 0,06 euro par action....

Publié le 20/03/2019

Coheris dispose d'environ 8 ME de déficits fiscaux reportables...