En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Altran dévisse après l'alerte Aricent

| Boursier | 464 | 5 par 1 internautes

Altran plonge après son avertissement sur les commandes et la marge

Altran dévisse après l'alerte Aricent
Credits Reuters

Altran plonge de 28,2% en clôture à 8,60 euros dans un très gros volume représentant 4,3% du tour de table. Le groupe a indiqué la découverte d'un "incident à portée financière" antérieur au changement de contrôle d'Aricent. L'affaire porte sur un montant de commandes de 10 M$, mais la réaction du marché est extrêmement brutale, les analystes et investisseurs restant pour l'heure sur la défensive en attendant d'en savoir plus.

Dans le cadre de la première clôture des comptes depuis la prise de contrôle intervenue par Altran (clôture semestrielle au 30 juin 2018), Altran a découvert chez Aricent "une anomalie liée à des bons de commande qui se sont avérés être fictifs". "Cet agissement est le fait d'un individu et concerne un client, pour un montant de l'ordre de 10 M$, et porte sur la période courant du 3ème trimestre 2017 au 1er trimestre 2018", commente encore Altran.

L'incident étant circonscrit à la période antérieure à l'acquisition (21 mars 2018), Altran ne prévoit toutefois pas d'impact significatif sur ses états financiers du 1er semestre. Néanmoins les impacts directs et indirects liés à cet évènement "amènent Altran à réévaluer le profil de marge d'Aricent à environ 15,6% sur les douze derniers mois à juin 2018" (revenus de 675 millions de dollars).

Les équipes de direction d'Aricent et d'Altran ont engagé un plan d'action visant à ajuster en baisse la base de dépenses avec pour objectif de rétablir le profil de marge d'Aricent aux niveaux présentés dans les précédentes communications (18,3% sur les douze derniers mois à fin septembre 2017, 18,7% pro-forma) d'ici la fin de l'année.

"Le rationnel stratégique de l'acquisition d'Aricent est robuste et n'est pas affecté par cet incident", assure encore le groupe Altran, qui a lancé une enquête approfondie relative au contrôle interne d'Aricent "pour confirmer que cet évènement est un cas isolé", et renforcera le cas échéant ses procédures de contrôle.

Altran dit enfin se réserver le droit de procéder à tout recours juridique à sa disposition... Le groupe a augmenté son capital de 750 ME à 9,23 euros par titre en mars pour racheter Aricent. L'opération avait été initialement annoncée en novembre 2017. Altran avait ensuite lancé en juin son nouveau plan stratégique, 'The High Road, Altran 2022'. Ce plan devait tirer parti d'un marché en forte croissance sous l'effet des disruptions technologiques et de la digitalisation des industries. Altran estimait alors que l'intégration d'Aricent lui permettrait de s'imposer comme "le leader mondial incontesté des services d'ingénierie et de R&D, disposant d'un profil multi industries et d'un modèle industriel et mondialisé de prestation de services d'ingénierie".

Les objectifs financiers 2022 du plan faisaient ressortir un chiffre d'affaires prévisionnel d'environ 4 milliards d'euros (à périmètre constant), pour une marge opérationnelle voisine de 14,5% et un free cash flow proche de 9% du chiffre d'affaires. Le ratio de levier était attendu en-dessous de 1,5x, alors que le bénéfice par action devait doubler par rapport à la valeur annoncée en 2017 (de 0,68 euro/action). La politique financière du groupe doit aussi mettre la priorité sur le désendettement, l'objectif étant d'être sous 2,5x en 2020 et sous 1,5x en 2022, selon la guidance du mois dernier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...