En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 403.41 PTS
-0.16 %
5 408.00
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 333.41
-0.08 %
DAX PTS
12 365.92
+0.06 %
Dowjones PTS
25 300.56
+0.45 %
7 441.58
+0.55 %
1.135
-0.42 %

Altice sur la voie de la stabilisation ?

| Boursier | 771 | 4 par 1 internautes

Le titre tient bon en bourse ce matin, après son léger rebond de la veille...

Altice sur la voie de la stabilisation ?
Credits Reuters

Altice a rebondi de 3,9% à 7,85 euros hier, après une séance rouge vif la veille. Les premiers échanges du jour se passent autour de l'équilibre. Le dossier n'a pas enchainé deux séances positives depuis la fin du mois d'octobre. Hier, la journée a surtout été consacrée à une revue d'effectifs sur les actifs qui pourraient être cédés au besoin. Les analystes ont continué à ajuster en baisse leurs valorisations, mais ils sont globalement restés positifs sur le dossier, signe qu'ils ne souscrivent pas au scénario catastrophiste imaginé par le marché. La décision de S&P d'abaisser la perspective d'évolution de la notation crédit d'Altice et de SFR n'a pas surpris grand-monde, si bien qu'elle n'a pas pesé outre mesure sur les échanges.

On a donc beaucoup parlé hier des mille et une façons pour Altice de dégonfler sa dette en cédant des actifs. Les pylônes, la filiale dominicaine, Portugal Telecom, des magazines, du contenu sportif... tous les scénarios ont été passés en revue par les analystes. En lisant entre les lignes de la décision de S&P, on comprend bien que le groupe a de quoi faire face à ses engagements mais qu'il ne faudrait pas que la perte de confiance soit synonyme d'accroissement des frais financiers, vu l'épaisseur de la dette. Vendre certains actifs pourrait permettre de dégager le matelas de sécurité nécessaire à un apaisement du marché.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

Thales et Gemalto ont obtenu l'autorisation règlementaire relative aux investissements étrangers au Canada concernant leur rapprochement. Au total, les deux groupes ont obtenu 4 des 14 autorisations…

Publié le 14/08/2018

A 14h30 aux Etats-Unis
Ventes au détail de juillet.
Estimation provisoire de la productivité et des coûts du travail au deuxième trimestre.Indice manufacturier "Empire State" d'août.

A…

Publié le 14/08/2018

Tesla (-0,60% à 354,33 dollars) annonce aujourd’hui la nomination d’un comité spécial ayant pour mission d’évaluer la proposition d'Elon Musk de retirer le constructeur de voitures…

Publié le 14/08/2018

Des gains sensibles en peu de temps

Publié le 14/08/2018

      HOPSCOTCH GROUPE   Information mensuelle relative au nombre total des droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du…