En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-
DAX PTS
11 553.83
-
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.03 %

Altice poursuit sa chute, -40% en dix jours

| Boursier | 704 | Aucun vote sur cette news

Le titre est toujours chahuté en bourse : il tombe sous les 10 euros...

Altice poursuit sa chute, -40% en dix jours

L'incroyable descente aux enfers se poursuit pour l'action Altice, qui perd encore 10% aujourd'hui, sur une huitième séance consécutive dans le rouge. Le titre cote 9,19 euros, alors qu'il affichait 23,26 euros au plus haut de l'année, le 9 juin dernier. Depuis l'avertissement lancé le 3 novembre, l'action s'est effondrée de 43%. La relation de confiance avec le marché semble largement compromise, alors que c'était l'un des piliers permettant à la société de s'endetter lourdement pour mener à bien ses projets de convergence entre télécoms et médias et d'expansion aux Etats-Unis. La purge a ramené l'objectif moyen sur le titre à 18,04 euros, selon le pointage du jour, contre 23,85 euros le 1er novembre, avant l'avertissement.

Depuis le début du dernier trimestre, le dossier est désormais lanterne rouge du STOXX 600 Europe, avec -44,6% au compteur, pire que l'italien Leonardo et ses -36%. Le départ de Michel Combes et la reprise en mains de la division européenne par Patrick Drahi et sa garde rapprochée ne convainquent pas vraiment. Ce matin, Morgan Stanley a planté une nouvelle banderille en estimant que l'Ebitda de la filiale française, SFR, risquait de continuer à baisser jusqu'à fin 2019. L'analyste concède que l'avertissement était plutôt léger, mais explique que l'endettement très élevé rend les investisseurs nerveux quand les performances opérationnelles ne sont pas au rendez-vous.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

Trigano communique les caractéristiques des deux Pactes Dutreil...

Publié le 19/10/2018

Cette notation est assortie d'une perspective 'stable'...

Publié le 19/10/2018

Le rapport d'échange proposé pour la fusion s'établit à 0,2745 action ordinaire Safran par action Zodiac Aerospace...

Publié le 19/10/2018

Le titre est sur un dernier cours de 0,412 euro...

Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…