En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
+0.00 %
4 846.5
+0.01 %
SBF 120 PTS
3 857.72
+0.00 %
DAX PTS
10 865.77
-
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.131
+0.11 %

Altice : plus d'abonnés mais une rentabilité en berne

| Boursier | 240 | Aucun vote sur cette news

Altice sera surveillé de près après sa publication trimestrielle...

Altice : plus d'abonnés mais une rentabilité en berne
Credits Numericable SFR

Altice sera surveillé de près après sa publication trimestrielle. Dernier des quatre opérateurs à dévoiler ses comptes pour la période juillet-septembre, le groupe de Patrick Drahi a une nouvelle fois payé au prix fort l'attrait de nouveaux clients. Si le groupe a signé sur le trimestre sa meilleure performance commerciale en France depuis 2005, sa rentabilité s'est effritée. Preuve en est, le revenu moyen par abonné, une mesure clef dans le secteur, s'est établi à 31,7 euros dans le fixe contre 35,9 euros un an plus tôt et à 22,4 euros dans le mobile (contre 25,8 euros).

Plus globalement, si Altice a gagné 166.000 abonnés dans le fixe et 378.000 nouveaux clients dans le mobile en France, la firme voit son Ebitda baisser de 10,4%, à près de 1,3 milliard d'euros, pour un chiffre d'affaires en retrait de 6,1% à 3,44 MdsE. Des résultats légèrement inférieurs aux attentes des analystes.

Altice a confirmé viser un un free cash flow allant de 2,3 à 2,5 milliards d'euros hors segment Altice TV en 2018. Du côté d'Altice France en revanche, la génération de free cash flow devrait se situer dans le bas de la fourchette allant de 1,5 à 1,6 MdE compte tenu des coûts d'acquisition accrus et du capex client.

Côté brokers, la SocGen reste à la vente sur la valeur avec une cible de 2 euros, le Crédit Suisse abaisse son objectif de 2,5 à 2,15 euros tout en maintenant son avis 'conserver', alors que Kepler Cheuvreux réitère son opinion réduire' et sa cible de 2,7 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

Comme annoncé le 11 décembre dernier, Vivendi a écrit au Conseil d’administration de Telecom Italia pour lui demander de convoquer, dans les meilleurs délais, une assemblée générale des…

Publié le 17/12/2018

Le groupe Caisse des Dépôts a décidé de simplifier la structure de détention de sa participation dans Euronext en transférant la participation de 3% du capital d’Euronext détenue par…

Publié le 17/12/2018

Le groupe va rester indépendant...

Publié le 17/12/2018

Latécoère a annoncé que sa division Aérostructures a remporté le contrat de fourniture de la porte d'accès arrière de l'avion ravitailleur KC-46A de Boeing. La première porte sera livrée…

Publié le 17/12/2018

Le patron de Michelin, Jean-Dominique Senard, pourrait devenir le président du constructeur, avec l'appui de l'État actionnaire, affirme Le Figaro. Il serait le favori pour succéder à Carlos…