En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 742.38 PTS
-1.47 %
4 774.5
-0.62 %
SBF 120 PTS
3 769.59
-1.63 %
DAX PTS
10 622.07
-1.54 %
Dowjones PTS
24 423.26
+0.14 %
6 682.74
+1.05 %
1.135
+0.03 %

Alstom signe un contrat majeur pour le matériel roulant du Grand Paris Express

| Boursier | 530 | Aucun vote sur cette news

Pour fournir le matériel des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express

Alstom signe un contrat majeur pour le matériel roulant du Grand Paris Express

Alstom a été sélectionné par la Société du Grand Paris, en accord avec Île-de-France Mobilités, pour fournir le matériel roulant des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express. A l'issue d'une procédure négociée avec mise en concurrence préalable initiée en 2014, la Société du Grand Paris a donc désigné Alstom pour la réalisation du marché d'étude et de fourniture du matériel roulant pour les lignes 15, 16 et 17 du métro du Grand Paris Express.

Un montant pouvant atteindre 1,3 milliard d'euros

Le contrat, intégralement financé par Île-de-France Mobilités, s'élève à un montant pouvant atteindre 1,3 milliards d'euros pour le développement et la fourniture d'un maximum de 1.000 voitures (183 rames) qui seront déployées en deux versions de longueur de trains, 3 et 6 voitures.

Le 11 juillet 2018, le conseil d'administration d'Île-de-France Mobilités avait voté une première tranche de 680 millions d'euros pour couvrir les dépenses nécessaires à l'acquisition des 53 premières rames du Grand Paris Express. La tranche ferme de ce marché attribué à Alstom porte sur la livraison de 150 voitures (25 trains de 6 voitures) pour un montant de plus de 280 millions d'euros.

Ces nouveaux métros à roulement fer de grande capacité pourront circuler jusqu'à 110 km/h en mode automatique sans conducteur et seront constitués de rames de 6 voitures sur la ligne 15, et de 3 voitures sur les lignes 16 et 17.

Les premières rames, sortiront d'usine dès 2022 pour les premières mises en service commercial prévues à l'horizon 2024. Ces rames seront mises à dispositions des futurs opérateurs par Île-de-France Mobilités.

Haut niveau de confort et de sécurité

Pour Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France et d'Île de France Mobilité : "Avec la climatisation, la vidéoprotection, des prises USB, des outils d'information à bord efficaces, ces nouvelles rames d'Île-de-France Mobilités apporteront aux utilisateurs des prochaines lignes du métro francilien le haut niveau de confort et de sécurité que j'exige sur l'ensemble des commandes de nouveaux matériels, métros mais aussi Trains, RER, Bus ou tramways. Ces métros seront également un marqueur de la modernité et du dynamisme de la première région économique d'Europe".

"L'acquisition des matériels roulants qui circuleront sur les lignes du Grand Paris Express est une nouvelle étape de plus franchie dans la mise en oeuvre du nouveau métro. Elle fait suite à l'attribution d'une série d'importants marchés de génie civil et ouvre la voie aux premiers marchés dédiés aux systèmes qui vont équiper ces infrastructures. Il s'agit à la fois de bonnes nouvelles pour les entreprises qui voient leurs carnets de commande se remplir mais aussi pour les Franciliens à travers cette nouvelle étape concrète dans la réalisation du Grand Paris Express", ajoute Thierry Dallard, Président du directoire de la Société du Grand Paris.

Confiance renouvelée

"Nous sommes très fiers de la confiance renouvelée d'Île-de-France Mobilités et de la décision de la Société du Grand Paris de nous confier ce nouveau contrat. Nous sommes également particulièrement heureux de contribuer, avec ce nouveau marché, à la volonté gouvernementale de doubler le réseau métropolitain de Paris dans les 15 prochaines années", déclare Henri Poupart-Lafarge, PDG d'Alstom.

Nouvelle expérience des transports publics ?

"Les nouveaux métros des lignes 15, 16 et 17 sont ouverts sur toute la longueur des trains, offrant ainsi aux voyageurs une sensation de convivialité, d'espace et de confort. Grâce aux 3 larges portes par face, ils permettent une grande fluidité dans les entrées et sorties, ainsi qu'une circulation facilitée des passagers durant les trajets. Les équipements ont été pensés pour permettre un haut niveau de confort, grâce notamment à la climatisation, l'éclairage et les sièges. Il proposera également une connectivité aux passagers, grâce aux prises USB de recharge pour les téléphones portables. Enfin, la structure d'extrémité offrira une ouverture panoramique avec un large pare-brise", détaille fièrement Alstom.

Basé sur les solutions de la gamme Metropolis Alstom, et enrichi par le retour d'expérience de ses clients, les nouveaux métros des lignes 15, 16 et 17 garantiront "les plus hauts niveaux de disponibilité, de fiabilité et de sécurité". Chaque rame pourra transporter jusqu'à 500 passagers en version 3 voitures (54 mètres), et jusqu'à 1.000 passagers en version 6 voitures (108 mètres). Une attention particulière est apportée pour optimiser la maintenance. Le système de diagnostic embarqué remontera des informations sur l'état des équipements du train et donnera au personnel de maintenance une vision complète de l'état de la flotte, ce qui facilitera la planification des tâches de maintenance correctives et prédictives à réaliser entre deux services commerciaux. Enfin, Alstom a étendu les pas de maintenance de ces nouveaux métros, permettant ainsi des réductions de coût significatives sur le cycle de vie du matériel roulant.

Performance environnementale

Plusieurs innovations permettront de garantir la performance environnementale du nouveau matériel. Les convertisseurs de traction et d'auxiliaires bénéficieront des toutes dernières technologies mises au point par Alstom pour garantir l'optimisation de la consommation d'énergie. Une attention toute particulière est apportée sur les émissions sonores, les vibrations et émissions atmosphériques. Une minimisation des émissions de particules de frein sera réalisée grâce au freinage électrique jusqu'à très basse vitesse, limitant ainsi l'utilisation de disques de frein. Par ailleurs, la récupération de l'énergie de freinage contribuera à la recharge des batteries ou à l'alimentation du réseau électrique général. Enfin, Le taux de recyclabilité est de plus de 96%, et celui de valorisation du train, suivant les normes européennes en vigueur, de plus de 98%.

Mobilisation générale

350 salariés Alstom en France travailleront sur ce projet, dont 150 ingénieurs expérimentés. Plus de 1.150 emplois seront pérennisés en France dans la filière ferroviaire française grâce au projet. Alstom réservera également un volume de travail significatif d'heures de main d'oeuvre prévues pour ce marché sur ses sites français à des personnes rencontrant des difficultés sociales ou professionnelles particulières... Six sites français Alstom concevront et fabriqueront ce nouveau matériel. Le site de Valenciennes Petite-Forêt sera en charge du management de projet, des études, du développement, de la production, de l'assemblage et de la validation des trains. Cinq autres sites d'Alstom en France développeront et produiront les composants : Le Creusot pour les bogies, Ornans pour les moteurs, Tarbes pour les systèmes de traction, Villeurbanne pour l'électronique embarquée et le système de télémaintenance et Saint Ouen pour le design.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

CS a des objectifs de croissance ambitieux dans l'industrie spatiale en Europe. Moltek serait un complément idéal aux activités de CS Space...

Publié le 10/12/2018

Communiqué de presse Paris La Défense, le 10 décembre 2018 Albioma cède son activité de méthanisation en France à Evergaz   Biométhanisation Partenaires, société…

Publié le 10/12/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 10/12/2018

Global Ecopower a affiché des résultats semestriels en progression. Ainsi, le groupe a fait état d’un résultat net, part du groupe de 2,024 millions d'euros au premier semestre, contre -0,659…

Publié le 10/12/2018

Compagnie des Alpes vient de lever le voile sur ses résultats 2107/2018. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié un résultat net part du groupe en hausse de plus…