En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 729.66 PTS
-0.69 %
4 768.50
+0.32 %
SBF 120 PTS
3 746.87
-0.53 %
DAX PTS
12 469.20
-1.09 %
Dow Jones PTS
27 173.96
+1.34 %
11 151.13
+2.34 %
1.162
-0.06 %

Airbus : Sentinel-6 fin prêt pour mesurer la topographie des océans

| Boursier | 318 | Aucun vote sur cette news

Le satellite Copernicus Sentinel-6 Michael Freilich, construit par Airbus, est prêt à s'envoler vers Vandenberg pour son lancement. Il prendra des données altimétriques avec une précision de quelques centimètes...

Airbus : Sentinel-6 fin prêt pour mesurer la topographie des océans
Credits Reuters

Les ingénieurs spatiaux d'Airbus préparent le satellite océanique européen "Copernicus Sentinel-6 Michael Freilich" pour son voyage vers le site de lancement de Vandenberg en Californie. La semaine prochaine, le satellite sera chargé dans un avion-cargo à l'aéroport de Munich et acheminé vers les Etats-Unis. Le lancement du satellite construit par Airbus est prévu pour le 10 novembre 2020.

Une précision de quelques centimètres

Le Sentinel-6 effectuera des mesures de haute précision de la topographie océanique. Le satellite mesurera sa distance à la surface de l'océan avec une précision de quelques centimètres et utilisera ces données pour la cartographier, en répétant le cycle tous les dix jours, la mission pouvant durer jusqu'à sept ans. Il documentera les changements de hauteur des vagues, enregistrera et analysera les variations du niveau des mers et observera les courants océaniques.

L'observation exacte des changements de hauteur de la surface de la mer permet de mieux comprendre le niveau global de la mer, la vitesse et la direction des courants océaniques et le stockage de la chaleur dans les océans. Ces mesures sont essentielles pour la modélisation des océans et la prévision de l'élévation du niveau de la mer. En outre, Sentinel-6 fournira des données sur les grands lacs et rivières afin d'aider à la gestion de l'eau.

Les résultats aideront les gouvernements et les institutions à mettre en place une protection efficace des régions côtières. Les données seront inestimables, non seulement pour les organisations de secours en cas de catastrophe, mais aussi pour les autorités chargées de la planification urbaine, de la sécurisation des bâtiments ou de la gestion des digues.

Dans le cadre du programme européen Copernicus

La mission Sentinel-6 s'inscrit dans le cadre du programme européen Copernicus pour l'environnement. Cette mission comprend 2 satellites et est développée sous la direction industrielle d'Airbus. Bien qu'il s'agisse d'une mission européenne, Sentinel-6 est un véritable exemple de coopération internationale : elle a été développée  conjointement par l'ESA, la NASA, EUMETSAT et la NOAA, avec le soutien du CNES.

Chaque satellite est équipé d'un altimètre radar, qui mesure le temps nécessaire aux impulsions radar pour atteindre la surface et revenir au satellite. L'ensemble des instruments des satellites comprend également un radiomètre à micro-ondes avancé qui tient compte de la quantité de vapeur d'eau dans l'atmosphère, ce qui affecte la vitesse des impulsions radar de l'altimètre.

Le satellite pèse environ 1,5 tonne. Un second satellite Sentinel-6 devrait suivre en 2025.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
#}
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2020

L'or a subi un coup de tabac cette semaine, retombant à son plus bas niveau depuis deux mois, plombé par un net renforcement du dollar. Mais de nombreux spécialistes, dont Citigroup et UBS, restent…

Publié le 25/09/2020

PSA a proposé de céder au groupe japonais Toyota sa branche véhicules utilitaires afin de répondre aux inquiétudes concurrentielles de Bruxelles, selon des sources citées par 'Reuters'.

Publié le 25/09/2020

L'action Boeing a rebondi vendredi de 6,8% à Wall Street, après des informations évoquant une possible autorisation de remise en service du Boeing-737 Max en novembre.

Publié le 25/09/2020

PSA et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) ont fait des concessions à la Commission européenne pour tenter d'obtenir le feu vert à leur projet de mariage. Sur le site de l’institution, il est…

Publié le 25/09/2020

ADLPartner a publié un résultat net, part du groupe, en hausse de 29% à 3,87 millions d'euros au premier semestre de son exercice 2020. Le résultat opérationnel du spécialiste de la gestion et…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne